Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilEn continuPolitiqueYves Kisombe, candidat...

Yves Kisombe, candidat gouverneur du Kongo Central

L’ancien vice-ministre des Affaires étrangères sous Joseph Kabila, officialise sa candidature à l’élection du gouverneur du Kongo Central.

« Le Kongo Central, c’est ma terre ancestrale. Je veux aider ma province parce que j’y suis attaché et parce que là aussi se vit le patriotisme », explique, à Top Congo FM, le désormais leader du Mouvement Le Sursaut patriotique.

Par ailleurs, l’ex-député de Kinshasa sous les couleurs du Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba, tient à préciser qu’il est favorable à l’unité nationale dans le sens des gouverneurs non originaires.

« C’est possible aussi », lance-t-il, « même un candidat non Né kongo peut être candidat au Kongo Central comme je peux être candidat dans le Bas-Uele ou dans la province de l’Ituri ».

Et de lâcher ainsi : « c’est ça le patriotisme ! ».

Candidat indépendant

Quant à savoir quelle stratégie, le candidat Kisombe compte adopter pour se faire élire, alors que, bien que n’étant plus membre du PPRD, il demeure du Front commun pour le Congo (FCC) passé depuis l’Opposition, « le Kongo Central n’a pas une appartenance politique », commence-t-il avant de suggérer: « je peux rassembler les gens de toutes les tendances, c’est pourquoi je serais candidat indépendant », lâche le leader de Le Sursaut patriotique qui affirme soutenir « l’institution Président (de la République), l’institution Parlement, l’Institution gouvernement, l’institution Cours et Tribunaux ».

En cause, « aujourd’hui, c’est fait, c’est un gouvernement de l’Union sacrée de la nation qui est aux commandes », ajoute un Yves Kisombe réaliste, et dorénavant membre du regroupement politique Le Centre de Germain Kambinga, ancien du MLC, comme lui. Il voudrait du reste, le voir nommer à la tête du FCC par Joseph Kabila.

Et ceci serait « une ambition tout à fait mesurée », avance-t-il.

« Germain Kambinga est membre de la conférence des Présidents du FCC, il peut donc devenir coordonnateur, il peut même être Président de la République s’il est élu par les Congolais et si c’est lui notre candidat du Centre ou du FCC », déclare Yves Kisombe.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.