AccueilA la UneEntérinement des nouveaux...

Entérinement des nouveaux membres de la CENI : pour André Mbata c’est « la meilleure équipe depuis que les élections ont été organisées dans ce pays »

Le député national André Mbata s’est réjoui de l’entérinement des nouveaux membres de la commission électorale nationale indépendante.  Il estime que l’Assemblée nationale via la commission qu’il a dirigée vient de doter le pays d’une nouvelle Centrale électorale en vue d’organiser les élections dans le délai constitutionnel.

L’élu de Dimbelenge dans le Kasaï-Central affirme que cette fois-ci la commission électorale nationale indépendante à des meilleurs animateurs qui répondent aux critères contrairement aux précédents animateurs.

« Il faut d’abord dire que je suis très satisfait, je remercie le Président de la République pour en fait avoir favorisé ce cadre de travail dans lequel nous voudrions actuellement. Je remercie également le bureau du Président Christophe Mboso et tous les Honorables députés nationaux qui ont approuvé le rapport de la commission sans aucun amendements donc je suis très heureux, moi et les membres de ma commission pour le travail qui a été fait, et enfin nous pouvons donner au pays une commission qui commence le travail parce-que pour nous il faut aller aux élections dans le délai constitutionnel, les élections libres et transparentes », a déclaré André Mbata devant la presse le samedi 16 octobre après la plénière.

Et de poursuivre :

 » Compte tenu du profil des candidats partant de Denis Kadima jusqu’au dernier membre de la plénière, je peux vous assurer que vous avez là, je dois dire la meilleure équipe de la commission électorale nationale indépendante depuis que les élections ont été organisées dans ce pays, en terme des compétences, en terme d’intégrité, en terme de travail, d’honnêteté, les noms que vous venez de voir, ces gens, ces compatriotes font partie de la meilleure équipe de la commission électorale nationale indépendante depuis qu’on a organisé le premier cycle électoral en 2006″.

L’Assemblée nationale a entériné 12 sur 15 membres de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) après l’adoption du rapport de la commission chargée d’examiner les dossiers individuels des candidats.

Trois postes réservés à l’opposition sont restés vacants. L’opposition dénonce la manière dont le processus s’est déroulé dans le cafouillage dans le seul but de mettre en place une commission électorale nationale indépendante aux ordres. Ensemble pour la République via ses groupes parlementaires MS-G7 et AMK et Alliés a également dénoncé la même chose et n’a pas désigné officiellement ses délégués mais un de ses élus a été désigné au poste de rapporteur adjoint.

Après cette étape, la résolution sera envoyée au Président de la République en vue de procéder à leur investiture et ensuite succéder à l’équipe Nangaa qui est hors délai depuis plus de 2 ans déjà.

Clément MUAMBA et Berith YAKITENGE actualite.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...