Deo Kasongo : Candidat...

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep...

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des...

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement

Washington intensifie la pression...

La région orientale de la République Démocratique du Congo (RDC) demeure un foyer de turbulences, secouée par des conflits armés et des violences persistantes, souvent alimentés par des acteurs régionaux. Parmi ces acteurs, le Rwanda et le Mouvement du 23 mars (M23) occupent une place centrale, accusés de contribuer à la déstabilisation de cette zone.
AccueilA la UneInvestiture de l’équipe...

Investiture de l’équipe Kadima : Néhémie Mwilanya appelle au rassemblement des forces démocratiques

Néhémie Mwilanya confirme l’existence de la crise politique avec l’investiture de la nouvelle équipe de la CENI.

L’ancien coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC) qui n’est pas surpris par la décision du président Tshisekedi, appelle toutes les forces démocratiques à se rassembler afin de faire échec à ce passage en force.

« Sans surprise, la crise est là. Le défi est lancé. Aux forces démocratiques de se rassembler dans leur diversité en vue de le relever. L’héritage commun de notre jeune démocratie en dépend », a-t-il dit.

Cet appel rejoint celui de Martin Fayulu, qui a demandé à toutes les forces politiques et sociales réellement acquises au changement à constituer un « grand bloc patriotique » avec pour mission principale de mener des actions sur le terrain afin de faire échec au macabre projet de fraude électorale.

La secrétaire nationale de l’ECiDé en charge de la Communication, Chantal Moboni se dit déterminée à défendre la démocratie. « La caporalisation effective de la CENI et la Cour constitutionnelle, l’exultation et la liesse de l’UDPS et des députés nationaux nommés confirment la politisation des institutions et le résultat partisan de 2023. Face à cette triste réalité, je suis motivée et déterminée à défendre la démocratie », a-t-elle souligné.

D’aucuns présagent un probable regroupement entre le FCC, Ensemble de Moïse Katumbi et la coalition Lamuka dans le but de faire reculer Félix Tshisekedi.

OURAGAN FM 

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Deo Kasongo : Candidat à la gouvernance de Kinshasa, victime d’une campagne de dénigrement

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep Borrell exposera la position de l’UE sur l’agression Rwandaise en RDC

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des pourparlers directs avec le Rwanda, rejetant le dialogue avec le M23

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement