Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneDésignation du nouveau...

Désignation du nouveau bureau de la CENI : le député Willy Bolio veut saisir la justice contre André Mbata pour usages de faux

Les réactions continuent à s’intensifier après la mise en place du nouveau bureau de la CENI. Le député Willy Bolio se dit indigné par la dernière sortie médiatique du Professeur Mbata affirmant que l’élu de Kwilu, membre du Pprd, faisait partie de la commission paritaire pour la désignation de nouveaux animateurs à la CENI.

Dans une interview accordée à nos confrères de Top Congo FM, Willy Bolio dit vouloir saisir la justice pour usage de faux contre le président Mboso et le député national André Mbata.

« Je suis très fâché et frustré d’apprendre que mon nom a été abusivement utilisé par le président Mboso et Mbata, président de la commission paritaire en disant que Willy Bolio était membre de la commission paritaire… Je réalise que les deux ont utilisé mon identité et ma qualité de député national pour justifier la fraude qu’ils ont organisé pour la désignation du nouveau bureau. Je veux saisir la justice contre les deux pour le faux et son usage parce qu’ils ont utilisé mon nom pour tromper la vigilance de la plénière et pour tromper la vigilance du président de la République ».

Dans la même optique, la famille politique de Joseph Kabila souligne par ailleurs qu’il n’y aucune tractation au niveau de l’opposition parlementaire contrairement aux affirmations du Professeur Mbata. Le FCC précise qu’il n’est concerné ni de près ni de loin par cette affaire.

Gaba T.
Opinion Info

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.