Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la Une“Nini Tosali té”...

“Nini Tosali té” du groupe MPR : Pour Patrick Muyaya, il s’agit d’une interpellation à la fois des jeunes et de l’État

Le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya Katembwe s’est exprimé, le lundi 08 novembre 2021, à propos du nouvel opus du groupe Musique populaire de la Révolution (MPR) intitulé “Nini tosali te ?” (Que n’avons-nous pas fait), une chanson qui est sur toutes les lèvres depuis trois jours en République démocratique du Congo.

Au cours d’une conférence de presse à Bruxelles sur la situation en RDC animée conjointement par Kasongo Mwema, porte-parole et conseiller du Chef de l’État, ainsi que Erick Nyindu, directeur de communication de la Présidence, Patrick Muyaya considère ce hit du groupe MPR comme une “interpellation collective” à la fois des jeunes et de l’État.

“C’est une interpellation des jeunes pour que l’État fasse davantage et l’État le fera. Autant l’État doit faire, autant les jeunes doivent continuer à faire”, a soutenu le ministre de la Communication et des Médias. Et de poursuivre :” moi, je ne veux pas l’interpréter comme un acte de renoncement puisque je considère, qu’il y a toujours à faire”.

S’exprimant également sur la chanson, le porte-parole et conseiller du Chef de l’État, Kasongo Mwema Yamba Yamba a déclaré que ces jeunes ” ont l’écoute du Chef de l’État”.

“Le président de la République est quelqu’un qui écoute beaucoup. De toutes les façons, ce que les jeunes ont exprimé, c’est ce que Monsieur et Madame de la rue, tout le monde exprime directement lorsqu’on a l’occasion de l’écouter. Ils ont une oreille vraiment attentive de la part du président de la République, c’est quelqu’un qui n’esquive aucune question. Lorsque vous allez lui exprimer ce que vous vivez, ce que vous ressentez, il vous écoute. Maintenant nous ne pouvons travailler qu’avec ce que nous avons à disposition. Il se bat jour et nuit pour donner au gouvernement les moyens de la politique qu’il voudrait imprimer dans notre pays”, a-t-il déclaré.

Issu de la mixtape « Première leçon » du groupe MPR défraye la chronique en RDC depuis sa sortie, il y a trois jours. Autant appréciée par les uns, elle est aussi critiquée par les autres. Le clip « Nini tosali te » cumule aujourd’hui plus de 500 000 vues sur You-Tube en trois jours. Outre de cette chanson, d’autres chansons des rappeurs engagés font également parler d’elle à l’image du titre ” Lettre à Ya Tshitshi” de Bob Elvis.

voir anime

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU