Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneIrumu: Nouveau carnage...

Irumu: Nouveau carnage des ADF dans le Walese Vonkutu, plus de 50 morts selon l’ONG CRDH

Les rebelles ougandais de l’ADF opérant dans la chefferie des Walese Vonkutu au sud du territoire d’Irumu ont de nouveau tué des populations civiles.

La dernière attaque a été rapportée ce lundi 14 mars 2022 à environ 2Km du village de Apende.

Selon les témoignages des habitants sur place, ce nouveau drame a fait au total 18 victimes.

« Il y a 7 corps qui sont déjà ramenés ici », affirme l’un d’entre eux joint au téléphone.

Selon les mêmes sources, des jeunes accompagnés par les éléments des Forces de l’ordre se sont rendu sur le lieu de l’incident pour repêcher les dépouilles mortelles.

Les victimes sont des hommes et femmes mêlés qui quittaient Apende pour regagner leurs champs avant de tomber dans les filets de ces hors-la-loi actifs dans cette zone frontalière entre l’Ituri et le Nord Kivu depuis plus de 5 ans.

Un petit enfant dont la maman serait tuée a été sauvé par les FARDC, ont ajouté les témoins.

« La population d’ici est coincée, elle n’a plus où fuir » indique un autre habitant désespéré, surtout lorsqu’on sait que dans cette entité, l’insécurité est permanente.

Ceci malgré la présence de l’armée ougandaise UPDF qui est engagée dans des opérations conjointes avec les Forces Armées congolaises depuis fin décembre dernier.

l’ONG Convention pour le respect des droits humains CRDH, active dans la zone qui regrette des « tueries devenues répétitives », dresse quant à elle un bilan très lourd de 52 morts.

Christophe Munyanderu son coordonnateur contacté par Bunia Actualité précise que les attaques ont duré deux jours, dimanche et lundi, ciblant 4 différentes localités dont Carrière, Apakolu, Apamayaya et Kimautu.

« 8 civils ont été tués à Carrière, 4 à Apakulu, 2 à Apamayaya, 5 autres à Kimautu. À cela s’ajoute 18 tués à Ndimo et 15 à Apende » a-t-il écrit dans un message nous parvenu, ajoutant que ces chiffres sont encore provisoires car les fouilles se poursuivent.

Des chiffres jusque-là non encore confirmés par des sources sécuritaires dans la région.

Cependant, il se passe difficilement une nuit sans que des tueries des civils soient rapportées dans cette partie, ceci malgré même l’état de siège qui a été proclamé par le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi en mai de l’année dernière.


Mediacongo.net

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.