Deo Kasongo : Candidat...

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep...

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des...

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement

Washington intensifie la pression...

La région orientale de la République Démocratique du Congo (RDC) demeure un foyer de turbulences, secouée par des conflits armés et des violences persistantes, souvent alimentés par des acteurs régionaux. Parmi ces acteurs, le Rwanda et le Mouvement du 23 mars (M23) occupent une place centrale, accusés de contribuer à la déstabilisation de cette zone.
AccueilA la UneRutshuru: reprise des...

Rutshuru: reprise des combats entre les Forces armées de la RDC et les rebelles du M23

Après une semaine d’accalmie, les Forces armées de la RDC et les rebelles ont repris les combats, ce mercredi 5 mars, dans la province du Nord-Kivu.

Selon le président de la société civile locale, Damien Seburazane interrogé par l’AFP depuis Goma, « l’armée congolaise a attaqué toutes les positions du M23 à Musongati, Tchanzu et Runyoni », des collines du territoire de Rutshuru qui avaient été prises en début de semaine dernière par les rebelles du « Mouvement du 23 mars ».

Le colonel Muhindo Lwanzo, directeur de cabinet de l’administrateur militaire du territoire justifie cette offensive des FARDC. « Nous avons l’ennemi sur notre territoire, c’est normal qu’on les combatte jusqu’à les pousser dehors », a-t-il dit tout en précisant que les rebelles ont fui la colline de Bugusa, située non loin de la route principale reliant Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, à la frontière ougandaise, « avant que l’armée n’arrive sur la zone ».

A Kinshasa, on accuse le régime Kagame d’instrumentaliser cette crise sécuritaire. Noël Tshiani, ancien candidat à la présidentielle de 2018 estime que c’est une stratégie bien cousue par le président rwandais afin de piller les ressources minières de la RDC.

« Le M23 n’existe pas. En réalité, il s’agit de l’armée rwandaise dirigée par Paul Kagame à travers des marionnettes choisies et nommées par lui pour déstabiliser la RDC afin de piller les ressources naturelles et minières au profit du Rwanda », a-t-il dénoncé.

Les 28 et 29 mars, les rebelles du M23 avaient attaqué les positions de l’armée, notamment à Runyoni et Tchanzu, région où huit Casques bleus sont morts dans le crash encore inexpliqué de leur hélicoptère.

Après deux jours de violents combats, qui avaient provoqué la fuite de plusieurs dizaines de milliers de villageois vers le centre de Rutshuru et vers l’Ouganda, les rebelles avaient déclaré un « cessez-le-feu unilatéral », en affirmant souhaiter un règlement pacifique de la crise qui (les) oppose au gouvernement.


Ouragan FM

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Deo Kasongo : Candidat à la gouvernance de Kinshasa, victime d’une campagne de dénigrement

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep Borrell exposera la position de l’UE sur l’agression Rwandaise en RDC

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des pourparlers directs avec le Rwanda, rejetant le dialogue avec le M23

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement