Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilEn continuCeniLamuka: voici la...

Lamuka: voici la proposition de la loi portant identification et enrôlement des électeurs

Au cours d’une conférence de presse ce vendredi 08 avril 2022, animée conjointement par Martin Fayulu et Adolphe Muzito, la coalition Lamuka a présenté sa proposition de Loi portant identification et enrôlement des électeurs. Ladite proposition s’articule en 8 points qui sont :

. création d’un nouveau fichier électoral ;

. les opérations d’identification et d’enrôlement doivent se faire simultanément sur toute l’étendue du territoire national ;

. le rôle de l’observateur a été renforcé et ses observations peuvent affecter la crédibilité du processus ;

. publication du fichier électoral provisoire dans les Centres d’Inscription et sur le site Web de la CENI agrégé par Centre d’Inscription ;

. institution de l’audit obligatoire du fichier électoral et publication par la CENI du fichier définitif audité 30 jours avant la tenue des scrutins ;

. privilège accordé aux congolais n’ayant pas encore fait l’objet d’une décision judiciaire irrevocable leur privant des droits politiques ou civils d’être identifiés et enrôlés ;

. sanction prévue contre le chef de quartier ou de village qui violerait les prescrits liés au témoignage en faveur d’un candidat électeur non détenteur d’une des pièces réquises ;

. possibilité offerte aux Congolais, requérants électeurs, résidant à l’étranger de porter leurs recours devant le Tribunal administratif de Kinshasa/Gombe, par l’entremise de la représentation diplomatique ou consulaire de la RDC du ressort abritant son C.I.

Pour ce qui est de la mutualisation des opérations d’enrôlement des électeurs et du recensement de la population avant la tenue du prochaine scrutin, la coalition Lamuka par l’entremise de Martin Fayulu s’y oppose farouchement.

« A ceux qui évoquent le recensement comme préalable aux élections, rappelez-vous qu’en 2015, on a failli nous emmener dans ce sens et il y a eu des troubles ici. Le peuple a dit non. Nous avons un système qui a fait ses preuves. Nous sommes allés  à l’identification des électeurs en 2005, en 2010 et en 2017. Nous avons l’expérience pour cet exercice »,  a déclaré Martin Fayulu.

Et d’ajouter: « ça coûte moins que recenser tous les citoyens congolais. Le recensement va plus loin. Il concerne tout le monde, même les étrangers. Pour les élections, l’enrôlement est suffisant. Même dans les pays qui organisent le recensement, ils demandent toujours aux gens d’aller s’enrôler pour les élections ».

Il sied de noter qu’au cours de cette conférence de presse, Martin Fayulu a passé le bâton de commandement de la plateforme à Adolphe Muzito.


Djodjo Vondi
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.