AccueilEn Clair2023: « La...

2023: « La montée populaire de Kabila doit faire peur à l’Union Sacrée », Léon Nembalemba (AFDC-A)

Les images montrant le peuple kinois en train d’accompagner Joseph Kabila, doivent faire peur à l’Union Sacrée. Analyse du député le mieux élu de Kinshasa, Léon Nembalemba de l’AFDC-A.

En sa qualité d’observateur de la situation politique du pays, le député USN, Léon Nembalemba Essuku, élu de Kinshasa 2 (Funa) sur la liste de l’AFDC-A, tire la sonnette d’alarme. Il avertit le président Tshisekedi qu’à l’allure où évoluent les évènements politiques du pays, Joseph Kabila Kabange est donné gagnant de la présidentielle de 2023. Qu’il s’agisse de son épouse Olive Lembe ou de lui-même, Joseph Kabila battra Félix Tshisekedi en 2023 si celui-ci ne tape pas du poing sur la table pour changer ses collaborateurs moins performants, fin de citation.

Avertissement patriotique livré sur la chaîne de télévision en ligne du journaliste Pero Luwara. Pour Léon Nembalemba, il faut prendre très au sérieux la dernière sortie publique du « Raïs » Kabila. Le peuple a passé un message qu’il va falloir intégrer dans la stratégie électorale de l’Union sacrée, estime-t-il.

Kabila : épreuve populaire non compétitive

On peut la faire en courant ou en marchant. Mais en voiture, l’épreuve de popularité a rarement mobilisé tant de volontaires soucieux du bien-être de la population. L’élu de la Funa constate hébété que ses électeurs viennent de se choisir leur candidat aux prochaines élections présidentielles. Des élections déterminantes pour les forces politiques en présence. Une compétition à haut risque pour de nombreux prétendants en mauvaise posture avec le peuple. Ce n’est nullement une première apparition publique du Raïs ces derniers mois.

Depuis son départ du pouvoir en effet, Kabila est chouchouté par de nombreux kinois. Ils le suivent, ils lui parlent et ils l’applaudissent au passage. Comme on le sait, l’homme est partagé entre ses deux résidences. L’une à GLM à la Gombe où il offre quelques audiences officielles à ses rares collaborateurs encore actifs et l’autre retranchée à Kingakati, dans la périphérie de Kinshasa. Entre les deux lieux de résidence, « Shina Rambo » doit parcourir des kilomètres en voiture. Ce qui attire naturellement l’attention de tout curieux. Ces derniers mois, la côte de popularité de Kabila à Kinshasa est sans égal…


Ouragan FM

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.