Révélation d’une fraude de...

L'Autorité de Régulation des Sous-traitances Publiques (ARSP) a récemment mis à jour un réseau de prête-noms orchestrant une fraude évaluée à 535 millions de dollars américains...

Isangi face aux défis...

Le débordement récent du fleuve Congo et de ses affluents a plongé les communautés de Basoko, Isangi et Yahuma, dans la province de Tshopo, dans une crise humanitaire grave. Les inondations ont non seulement détruit des habitations mais ont également submergé

Décisions imminentes de la...

Ce jeudi, la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo est sur le point de rendre des décisions cruciales concernant les élections législatives nationales. Leur verdict, attendu le 18 avril

La Belgique renforce son...

La Belgique a réaffirmé son engagement à soutenir la République Démocratique du Congo (RDC) dans ses efforts pour restaurer la paix dans la région tumultueuse de l'Est du pays. L'ambassadrice belge en RDC, Roxane de Bilderling
AccueilA la UneEst de la...

Est de la RDC : la requalification de l’état de siège exigée

La population des provinces placées sous l’état de siège exige la requalification de ce régime exceptionnel faute des résultats. Elle l’a dit récemment au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, lors de sa tournée au Nord-Kivu et en Ituri.

Les habitants de la partie est de la République démocratique du Congo reprochent aux autorités gouvernementales de n’avoir pas pris en compte les désidératas des organisations locales relevant l’inefficacité des actions menées sur le terrain par les forces armées du pays. Des sources concordantes ne cessent de faire état de l’évolution négative de la situation depuis l’instauration de l’état de siège.

Le nombre des morts est passé de plus ou moins 300 à 2000 avec un effet immédiat sur la sécurité, le social et l’économie dans les deux provinces. L’on relève également une activité toujours grandissante des rebelles de l’ADF et de la milice Codeco. En Ituri comme au Nord Kivu, apprend-on leur progression est aujourd’hui une évidence.

Au terme de l’évaluation de l’état de siège, le Premier ministre devra présenter un rapport au chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, devant lui permettre de prendre les mesures qui s’imposent. Il s’agira alors soit de maintenir l’état de siège dans sa proportion actuelle, soit de le surseoir ou de le requalifier en circonscrivant les zones effectivement concernées par l’insécurité. Cette décision est attendue d’ici à la fin de la session parlementaire en cours. 

Pour l’heure, la population de l’Ituri n’a pas cessé d’exprimer son mécontentement face à ce régime exceptionnel qui n’a pas donné les résultats escomptés.  Aussi, certains élus ont déploré le fait que les recommandations de l’Assemblée nationale demandant notamment la requalification de l’état de siège n’ont jamais été prises en compte par le gouvernement.

En novembre 2021, des voix avaient condamné la persistance de l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri, exigeant une évaluation sans complaisance de l’état de siège. L’Assemblée nationale avait voté la onzième prorogation de l’état de siège sur fond de contestation, les députés de l’Ituri et du Nord-Kivu ayant décidé de boycotter la séance pour exiger un plan de sortie de cette mesure avant toute prorogation. Ils déploraient le bilan mitigé de l’état de siège et exigeaient également le départ des deux gouverneurs militaires ainsi que la démission du ministre de la Défense.


Adiac – Congo

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Révélation d’une fraude de 535 millions USD impliquant des sous-traitants dans le secteur minier en RDC

L'Autorité de Régulation des Sous-traitances Publiques (ARSP) a récemment mis à jour un réseau de prête-noms orchestrant une fraude évaluée à 535 millions de dollars américains...

Isangi face aux défis des inondations : appel urgent à l’action gouvernementale

Le débordement récent du fleuve Congo et de ses affluents a plongé les communautés de Basoko, Isangi et Yahuma, dans la province de Tshopo, dans une crise humanitaire grave. Les inondations ont non seulement détruit des habitations mais ont également submergé

Décisions imminentes de la Cour Constitutionnelle sur les législatives du 18 Avril

Ce jeudi, la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo est sur le point de rendre des décisions cruciales concernant les élections législatives nationales. Leur verdict, attendu le 18 avril