Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilEn continuEnvironnementMatadi: un dépotoir...

Matadi: un dépotoir d’immondices sur le site du Pont Marechal

Un dépotoir d’immondices est créé à quelques mètres de la rive droite du fleuve Congo près du Pont Maréchal. L’endroit dégage des odeurs nauséabondes, qui asphyxient les touristes qui visitent cet ouvrage tous les jours. Selon les habitants du quartier situé dans les encablures du Pont Maréchal, ni le maire de Matadi moins encore les responsables de l’Organisation pour l’équipement de Banana- Kinshasa (OEBK), qui gère cette pont ne réagissent face à cette situation.

Cet endroit, transformé en décharge sauvage, se trouve devant une bâtisse en chantier appartenant à l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa. Il est juste à moins de 50 mètres de la tête de cette majestueuse infrastructure.

Ces immondices, principalement constituées de feuilles sèches utilisées comme emballage de « Maboke », sont jetés par les tenanciers des bistros et terrasses se trouvant à proximité du Pont Maréchal. Pire encore, c’est l’OEBK elle-même qui fait louer tous ces bistros.

Les passants et ceux qui se rendent visiter le pont retiennent leur respiration. En effet, les soupes et les arêtes des poissons contenus dans les emballages de maboke qu’on y déverse dégagent les odeurs insupportables.

Cette insalubrité a aussi attiré plusieurs malades mentaux sur ce lieu touristique. Ils y traînent à longueur des journées, urinent et défèquent ça et là à l’aire libre.

Les convoyeurs des véhicules, qui entrent au port MGT, sont aussi du nombre. Pendant qu’ils attendent la sortie de leurs véhicules, ces derniers pissent et défèquent à ce même endroit.

Tenant compte de sa portée nationale, les notables de ce quartier appellent à l’implication des autorités tant nationales que provinciales pour l’assainissement des alentours du Pont Maréchal, qui fait partie des joyaux dont dispose la RDC.

Mais, pour le maire de Matadi, Pathy Nzuzi, il est de la responsabilité de l’OEBK d’assainir son milieu.

Par le passé, à la suite de à l’inaction des responsables de l’OEBK et de la mairie, un des notables de ce quartier avait utilisé ses propres moyens pour assainir ce site.


Radio Okapi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU