TP Mazembe et Al...

Dans une confrontation où les occasions de briller n'ont pas manqué, le TP Mazembe a été tenu en échec par le National Al Ahly, le samedi 20 avril, à Lubumbashi...

Levy Mbuta élu à...

Levy Mbuta a été élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale ce samedi, recueillant la majorité des suffrages lors d'une séance marquée par une participation active des députés. Avec 23 voix sur 43 votants, Mbuta

Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.
AccueilEn continuCeniÉlections 2023 :...

Élections 2023 : la loi Noel Tshiani ne manque pas d’adeptes

De père et de mère, tel est le nom courant étiqueté à la loi Noel Tshiani sur la congolité portée par le député Nsingi Pululu, élu de la circonscription de la Funa. Cette loi qui restreint l’accès à la magistrature suprême aux seuls congolais de souche suscite d’une part, la grogne dans certaines officines politiques, d’autre part, rencontre une adhésion surprenante qui réclame son adoption à la chambre basse du parlement.

Contrairement au député Sessanga qui juge inconstitutionnelle la restriction de la magidtrature suprême aux seuls congolais de souche, Maître Richard Mpinda, leader de la plate forme Mpinda, estime qu’il y a intérêt à tenir compte des origines pour avoir un président redevable aux congolais.

Maître Mpinda a estimé qu’un président non congolais de souche ne saura pas défendre valablement les intérêts du Congo en cas de conflit avec l’autre État.  » … Delly Sesanga ne va pas jusqu’au bout de sa réfléxion en refusant de soutenir cette loi, car en cas de conflit Israélo-Congolais, Katumbi serait partagé ».

Pour rappel la loi de Noël Tshiani sur la congolité fait polémique au sein de la population et parmi les élus nationaux. Pour les uns, surtout côté opposition, l’adoption d’une telle loi est contraire à la constitution et risque de mettre le pays en ébullition. Une autre tendance souligne plutôt la nécessité d’avoir un congolais 100% à la tête du pays pour éviter les infiltrations étrangères au sommet de l’Etat.

Hénoc Mpongo
congo-press.com 

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

TP Mazembe et Al Ahly se neutralisent dans un match sans buts à Lubumbashi

Dans une confrontation où les occasions de briller n'ont pas manqué, le TP Mazembe a été tenu en échec par le National Al Ahly, le samedi 20 avril, à Lubumbashi...

Levy Mbuta élu à la tête de l’assemblée provinciale de Kinshasa avec le soutien de l’union sacrée

Levy Mbuta a été élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale ce samedi, recueillant la majorité des suffrages lors d'une séance marquée par une participation active des députés. Avec 23 voix sur 43 votants, Mbuta

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique