De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilEn continuÉconomieLe gouvernement doit...

Le gouvernement doit 230 millions de dollars à la Regideso (DG Provincial)

« Le gouvernement doit à la Regideso, 459 milliards de francs congolais, soit 230 millions de dollars », révèle, sur Top Congo FM, Jean-Bosco Muaka, directeur provincial de la Regideso/Kinshasa.

« Le Chef de l’État a instruit les ministres des Finances et du Budget de commencer à payer . Il a également demandé à toutes les entités de l’État qui consomment l’eau de la regideso de payer. Mais, nous n’avons rien reçu jusque-là », regrette le directeur provincial.

« Nous demandons à l’hôtel de ville de payer aussi les factures de la Regideso/Kinshasa afin de nous permettre d’avoir les moyens de continuer l’exploitation. Ils nous doivent 15 millions de francs Congolais. Toutes les démarches menées n’ont pas abouti ».

Il y a aussi « le stade des Martyrs qui nous doit plus de 2 milliards de Francs Congolais. Si l’État peut nous payer, ça va nous aider à acheter les tuyaux et réhabiliter ce qu’on peut réhabiliter pour continuer à donner de l’eau aux Kinois. Les dettes des abonnés s’élèvent à hauteur de160 milliards de francs Congolais ».

Plaintes bientôt portées

Jean-Bosco Muaka révèle que « l’abattoir a été coupé, mais ils ont fait un forage. Nous ne contrôlons pas l’eau de ce forage. En cas de problème, la Regideso décline toute responsabilité. Toutes les eaux claires ne sont pas forcément potables. Les gens doivent faire très attention avec ces eaux. Elles risquent de créer des maladies dans la ville ».

Le directeur provincial prévient que « nous allons porter plainte contre l’abattoir et… le marché de la Liberté. Nous avons déjà saisi nos cabinets d’avocats ».

À côté de ces dettes qui ne sont pas payées, « nous avons (aussi d’autres) difficultés. Quand il pleut, il y a la boue. Il a plu au Kongo Central. L’eau brute est chargée et on sait pas la traiter. On attend que ça s’améliore pour traiter l’eau ».

Barick Bwematelwa
Top Congo FM

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.