De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA lireLes 6 préalables...

Les 6 préalables pour la tenue des élections en 2023 (Analyse de Jonas Kasimba)

Le politologue Congolais et analyste des questions régionales des grands lacs Jonas Kasimba vient de rendre public les 6 priorités sans lesquelles la tenue des élections restera hypothétique en RDC en 2023 et qui risquent de constituer un talon d’Achille.

Selon Jonas Kasimba, si ces préalables sont réunis, ils vont rabibocher toutes les parties prenantes afin que la 4e législature ait droit au « Jus civitatis » littéralement traduit par le « droit de cité ».


Jonas Kasimba estime que ces préalables vont permettre d’arrondir les angles et donner au pays des élections indéniables dont les répercussions seront positivement indélébiles pour la population.

Ce politologue congolais cite parmi ces préalables, l’actualisation de la cartographie électorale.

Effectivement, la commission Électorale Nationale indépendante (CENI) a dépêché ses différents membres du bureau et de la plénière, dans différentes provinces pour étudier les faisabilités de l’actualisation de la cartographie électorale.

Il cite aussi l’enrôlement des électeurs, chose qui d’ailleurs a aussi déjà été évoquée par le premier ministre sama Lukonde, comme indispensable à la tenue des élections le délai. L’enrôlement a été évoqué plusieurs fois au conseil de ministres.

Le Nettoyage du fichier électoral, c’est la quatrième approche que le politologue Congolais évoque dans son syllogisme avant d’aborder aussi la question de la loi de répartition des sièges.

Pour la tenue des élections en 2023, J. Kasimba pense aussi que l’ouverture des bureaux dès la réception des candidatures est une nécessité. Il ajoute à cela, le facteur « argent » sans lequel rien ne peut se faire. C’est effectivement ce que le Gouvernement Congolais a aussi reconnu.

Tout compte fait, Jonas Kasimba insiste par ailleurs sur la restauration de la paix sur toute l’étendue de la RDC pour permettre aux citoyens d’exercer ce droit civique dans la quiétude.

David Lupemba
Libre Grand Lac

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.