AccueilEn continuÉconomieProcès Matata :...

Procès Matata : Faute d’un interprète pour le responsable de la société AFRICOM, l’audience renvoyée à jeudi 

Après son séjour aux États-Unis, l’ex-premier ministre Augustin Matata Ponyo s’est présenté ce lundi 11 juillet 2022 à la Cour de cassation.

Il est poursuivi avec l’ancien ministre près le premier ministre, Patrice Kitebi, ainsi que le responsable de la société AFRICOM, le sud-africain Globler Christo, pour détournement par surfacturation de plus de 200 millions de dollars américains pour la gestion du parc agro-industriel de Bukanza Lonzo. 

Après l’ouverture et l’identification des accusés, la Cour de cassation a décidé de renvoyer l’audience à jeudi prochain pour trouver un interprète pour les propos du responsable de la société AFRICOM qui s’exprime en anglais. 

En novembre de l’année passée, la Cour constitutionnelle s’était déclarée incompétente à statuer sur ce dossier. Cette décision a conforté la partie Matata qui, jusqu’à ce jour, martèle qu’il y a un vide juridique en RDC s’agissant des poursuites contre un ancien premier ministre qui aurait commis des griefs pendant l’exercice de ses fonctions. 

Intronisé candidat à la prochaine élection présidentielle par son parti politique, le sénateur Matata a toujours dénoncé une affaire politique pour faire taire ses ambitions. 

Merveil Molo

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...