Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilEn continuCeniElections 2023 :...

Elections 2023 : “Je suis dans l’opposition, et je peux encore attendre en 2024-25, si l’on me rassure que les fonds seront affectés au règlement définitif de la guerre à l’Est” (Germain Kambinga)

Alors que l’organisation des élections de 2023 demeure une préoccupation pour la classe politique congolaise, « Le Centre » de Germain Kambinga affirme que la question de la guerre à l’Est est d’autant plus que préoccupante qu’elle ne devrait pas souffrir d’inattention à cause des élections à venir.

Joint par Média Congo Presse, l’ancien ministre de l’Industrie, Germain Kambinga estime qu’il serait d’accord pour un report des élections en 2024, voire même 2025, si ces ressources devraient être affectées urgemment pour en finir avec la guerre à l’Est.

« Je suis dans l’opposition, et je peux encore attendre en 2024-25,si l’on me rassure que les fonds seront affectés au règlement définitif de la guerre à l’Est. Aucun rêve ni projet des jeunes n’aboutira tant que la question de la guerre restera périphérique » a-t-il affirmé

Pour Germain Kambinga, la classe politique congolaise devrait arrêter de ne penser qu’à ses intérêts. « Le Congo est menacé depuis trop longtemps et à chaque fois nous pensons que c’est accessoire donc ça continue.  Un moment, notre classe politique devra arrêter de ne penser qu’à ses ambitions pour penser Congo. C’est alors mieux de s’interroger sur les moyens que la RDC est prête à mettre sur la table pour sa souveraineté, son intégrité territoriale et sa dignité », a-t-il expliqué

Notons que le président du Centre, Germain Kambinga n’exclut aucunement la possibilité d’organiser concomitamment les élections en 2023 mais aussi financer la guerre si le Gouvernement en a les moyens. Cependant, précise-t-il, il revient à l’exécutif national, faute de moyens, de faire un choix en privilégiant le financement de la guerre.

Hénoc Mpongo
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.