AccueilEn continuCeniElections 2023 :...

Elections 2023 : “Je suis dans l’opposition, et je peux encore attendre en 2024-25, si l’on me rassure que les fonds seront affectés au règlement définitif de la guerre à l’Est” (Germain Kambinga)

Alors que l’organisation des élections de 2023 demeure une préoccupation pour la classe politique congolaise, « Le Centre » de Germain Kambinga affirme que la question de la guerre à l’Est est d’autant plus que préoccupante qu’elle ne devrait pas souffrir d’inattention à cause des élections à venir.

Joint par Média Congo Presse, l’ancien ministre de l’Industrie, Germain Kambinga estime qu’il serait d’accord pour un report des élections en 2024, voire même 2025, si ces ressources devraient être affectées urgemment pour en finir avec la guerre à l’Est.

« Je suis dans l’opposition, et je peux encore attendre en 2024-25,si l’on me rassure que les fonds seront affectés au règlement définitif de la guerre à l’Est. Aucun rêve ni projet des jeunes n’aboutira tant que la question de la guerre restera périphérique » a-t-il affirmé

Pour Germain Kambinga, la classe politique congolaise devrait arrêter de ne penser qu’à ses intérêts. « Le Congo est menacé depuis trop longtemps et à chaque fois nous pensons que c’est accessoire donc ça continue.  Un moment, notre classe politique devra arrêter de ne penser qu’à ses ambitions pour penser Congo. C’est alors mieux de s’interroger sur les moyens que la RDC est prête à mettre sur la table pour sa souveraineté, son intégrité territoriale et sa dignité », a-t-il expliqué

Notons que le président du Centre, Germain Kambinga n’exclut aucunement la possibilité d’organiser concomitamment les élections en 2023 mais aussi financer la guerre si le Gouvernement en a les moyens. Cependant, précise-t-il, il revient à l’exécutif national, faute de moyens, de faire un choix en privilégiant le financement de la guerre.

Hénoc Mpongo
congo-press.com

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...