De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UnePrésidentielle RDC 2023...

Présidentielle RDC 2023 : Matata Ponyo mise sur une économie prospère à 1000 USD par habitant

Augustin Matata Ponyo, sénateur et ancien Premier Ministre, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de décembre 2023 en République Démocratique du Congo (RDC). Il a dévoilé, lors d’un événement à Kindu, province du Maniema, son ambitieux programme politique, chiffré à 90,2 milliards de dollars américains pour une période de cinq ans, avec un budget annuel d’environ 18 milliards de dollars américains.

Au cœur de son programme, le candidat Matata Ponyo a mis l’accent sur quatre priorités stratégiques qui guideront son action en cas de victoire à l’élection présidentielle. Premièrement, il souhaite renforcer la paix et la sécurité dans le pays, un enjeu primordial pour le développement durable de la nation.

Le deuxième pilier de son programme concerne la relance des infrastructures routières à travers tout le territoire congolais. Ces investissements visent à améliorer les conditions de vie des citoyens, favoriser les échanges commerciaux et renforcer l’intégration régionale.

L’industrialisation constitue le troisième bloc du programme de Matata Ponyo. En encourageant l’essor du secteur industriel, le candidat espère stimuler la croissance économique du pays et créer de nouvelles opportunités d’emploi pour la population.

Enfin, le quatrième pilier de son programme politique concerne une réforme en profondeur de l’État. Pour Matata Ponyo, une administration publique solide et efficace est essentielle pour la mise en œuvre de toute politique gouvernementale. Il souhaite moderniser l’appareil étatique, le rendre plus compétitif, efficient et orienté vers le service du citoyen.

L’objectif ultime de ces réformes, comme l’a souligné Augustin Matata Ponyo, est de faire grimper le Produit Intérieur Brut (PIB) à 1000 USD par habitant, permettant ainsi à la RDC de rejoindre la catégorie des économies à revenu intermédiaire.

Il est important de noter que la candidature de Matata Ponyo n’est pas exempte de controverses. Des accusations de détournement de fonds publics liés au financement du projet agro-industriel de Bukanga Lonzo, dans la province du Kwango, pèsent sur lui depuis plusieurs mois. Cependant, le candidat reste déterminé à faire valoir son programme politique auprès des électeurs congolais.

À mesure que la campagne électorale prendra de l’ampleur, les citoyens seront appelés à se familiariser davantage avec les propositions des différents candidats, y compris celle d’Augustin Matata Ponyo. La présidentielle de décembre 2023 s’annonce ainsi comme un moment crucial pour l’avenir de la RDC, et les électeurs devront faire un choix éclairé en fonction des projets et des visions des candidats pour le pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.