De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneTensions croissantes autour...

Tensions croissantes autour de l’arrestation de Luc Malembe N’Kuru : Appels à la libération immédiate

Dans une déclaration émanant de l’organisation de défense des droits humains La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV), un appel poignant a été lancé pour exiger la libération immédiate et sans conditions de M. Luc Malembe N’Kuru, un éminent cadre et communicateur au sein du parti politique d’opposition Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé). Actuellement détenu à l’Auditorat Militaire de Bunia, cette arrestation a suscité des vagues d’inquiétude au sein des milieux des ONG et au sein même de son parti politique.

Le 9 août 2023 restera gravé dans les mémoires, marqué par l’appréhension de M. Luc Malembe N’Kuru par des militaires, un acte survenu après sa visite à un membre influent de la société civile détenu au sein de l’Auditorat Militaire de Bunia. Cependant, les circonstances précises de cette arrestation demeurent voilées de mystère, laissant un voile d’incertitude quant à ce qui a conduit à son interpellation. Les observateurs de la situation spéculent toutefois que cette action pourrait être liée aux prises de position politiques courageuses prises par N’Kuru.

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a partagé ses préoccupations grandissantes quant aux motifs sous-jacents à cette arrestation. D’après leurs informations, M. Luc Malembe N’Kuru aurait récemment mis en lumière les pratiques de tracasseries et d’extorsions subies par les entrepreneurs locaux aux mains des autorités de la région. Il semblerait que des amendes transactionnelles excessives soient imposées, en particulier lors des rassemblements hebdomadaires, suscitant ainsi le courroux de certaines figures locales.

La VSV soulève l’importance cruciale de préserver les droits fondamentaux et les libertés individuelles, appelant les autorités provinciales de l’Ituri à respecter scrupuleusement ces principes. Ils réitèrent avec force le besoin impérieux de garantir la liberté d’expression et d’opinion pour chaque citoyen, sans distinction, y compris les acteurs politiques tels que N’Kuru.

Dans un message fort et sans équivoque, La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a lancé un appel pressant aux plus hautes instances du pays, les enjoignant à prendre des mesures concrètes pour assurer la libération immédiate et inconditionnelle de M. Luc Malembe N’Kuru. Dans l’éventualité où des accusations sérieuses seraient avérées, la VSV exhorte également que les droits de N’Kuru soient entièrement respectés et que toute procédure judiciaire à son encontre se déroule avec la plus grande équité.

Au cœur de cette situation complexe, la VSV rappelle que le respect absolu des droits humains et des libertés fondamentales forme l’épine dorsale d’une société véritablement démocratique. L’organisation appelle instamment à une résolution rapide, transparente et équilibrée de cet épisode troublant, afin de garantir la stabilité et l’harmonie au sein de la région de l’Ituri et au-delà.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.