AccueilA la UneScandale Minier Secoue...

Scandale Minier Secoue la RDC : Corneil Nangaa Pointe du doigt le cartel de Tshisekedi

Dans le contexte des enjeux économiques en République Démocratique du Congo (RDC), un nouvel épisode troublant vient s’ajouter à la liste déjà longue de controverses entourant les ressources naturelles du pays. Après les récentes révélations sur la filouterie au sein de la Régie d’Assistance aux Mines (RAM), c’est maintenant le secteur aurifère qui est au cœur des préoccupations, avec l’affaire présumée de malversation chez Primera Gold.

Sous les projecteurs, une allégation de concussion émanant d’un cartel tribal associé au Président Tshisekedi a ébranlé les fondements mêmes de la transparence et de la légalité dans l’exploitation des richesses minières. On évoque des ponctions massives de gisements aurifères dans la région du Kivu, une ressource qui est au cœur des ambitions économiques de la nation.

Selon les affirmations de Nicolas Kazadi, expert en ressources minières, pas moins de trois tonnes d’or, évaluées à une somme vertigineuse de 1,8 milliard de dollars américains, auraient été extraites dans des conditions douteuses. Les chiffres mêmes semblent avoir été maquillés dans une tentative apparente de dissimulation orchestrée par des individus aux intentions peu scrupuleuses.

La méthode utilisée par le cartel est mise en lumière. Elle consiste à s’accaparer des terres aurifères du Kivu, exploitant ces précieuses ressources en toute opacité. Cette situation soulève un énorme tollé dans un pays déjà endeuillé par des années de conflits et d’instabilité, notamment dans la région de l’Est où les populations ont subi de terribles atrocités.

Face à ce tableau préoccupant, un appel solennel est lancé à l’ensemble des citoyens de la RDC, aux leaders conscients et à la jeunesse, en particulier celle du Kivu et des régions orientales. Il s’agit de résister fermement à ce qui est qualifié de « braquage à ciel ouvert », de rejeter toute forme de manipulation et de manœuvres douteuses qui semblent émaner des plus hautes sphères de l’État.

La préservation de la République, de ses valeurs et de ses ressources se positionne désormais comme une nécessité impérieuse. Il est primordial que la lumière soit faite sur ces allégations de malversation, que les responsabilités soient établies de manière transparente et que les coupables, le cas échéant, soient traduits en justice.

En conclusion, cette affaire Primera Gold révèle une fois de plus les défis complexes auxquels la RDC doit faire face dans sa quête de développement économique équilibré. Elle interpelle également sur l’importance cruciale de la vigilance citoyenne et du rôle fondamental des médias pour exposer la vérité, même lorsque celle-ci se cache derrière les voiles de l’opacité.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...