Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UneTragédie à Goma...

Tragédie à Goma : Les violences de l’armée condamnées par le prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege

Goma, République Démocratique du Congo – Le monde est encore sous le choc suite au massacre brutal des manifestants du mouvement politico-religieux « La Foi Naturelle Judaïque Messianique vers les Nations » (FNJMN) à Goma, le 30 août 2023. Le bilan initial annoncé par le gouvernement congolais fait état de 43 morts et 56 blessés, mais des organisations de la société civile suggèrent un nombre bien plus élevé de victimes.

Le Dr Denis Mukwege, lauréat du Prix Nobel de la Paix et éminent défenseur des droits de l’homme, a vivement condamné cet acte de violence inexcusable, pointant du doigt les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour leur utilisation disproportionnée de la force. « Les FARDC ont fait un usage disproportionné, inacceptable et condamnable de la force, » a déclaré le Dr Mukwege.

Cette tragédie, qui s’ajoute à une série d’incidents similaires, souligne l’impérative nécessité d’une réforme en profondeur du secteur de la sécurité afin de professionnaliser les forces de défense et de sécurité en République Démocratique du Congo.

Les réactions ne se sont pas fait attendre, et les appels à l’action se multiplient. Le Dr Mukwege, dans son communiqué, exhorte le gouvernement congolais à prendre plusieurs mesures cruciales, notamment la déclaration d’un deuil national, l’identification des victimes, la prise en charge médicale et psychologique des blessés et de leurs familles, ainsi que l’organisation de funérailles officielles dignes des victimes.

De plus, le Prix Nobel de la Paix demande instamment la mise en place d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur cet incident tragique. Il insiste sur le fait que les responsables de ces actes barbares doivent être traduits en justice conformément à la loi.

Ce drame a profondément ébranlé la République Démocratique du Congo, rappelant une fois de plus la nécessité pressante de mettre fin à la violence aveugle et d’instaurer un climat de paix et de sécurité pour tous ses citoyens.

Le Dr Mukwege conclut son communiqué en exprimant ses sincères condoléances aux familles des victimes et en montrant sa compassion envers tous les membres du mouvement FNJMN. La quête de justice et de paix dans cette région troublée est plus cruciale que jamais, et le monde entier attend des actions concrètes pour que de tels événements ne se reproduisent plus.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.