AccueilA la UneLa Garde Républicaine...

La Garde Républicaine sous les projecteurs : L’enquête sur la tragédie de Goma s’intensifie en RDC

En République Démocratique du Congo, les récentes révélations mettent en lumière le rôle central de la Garde Républicaine dans l’enquête en cours sur la tragédie de Goma.

Selon des sources fiables, Constant Ndima a récemment confirmé avoir reçu un appel crucial du Colonel Mike Kalamba Mikombe le 29 août dernier. Lors de cet échange, le Colonel Mikombe a partagé des informations sensibles contenues dans un rapport conjoint de la Direction Générale de la Migration (DGM) et de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR). Ce rapport mettait en évidence des mouvements suspects aux abords de la frontière avec le Rwanda, dans la région de Kibumba. Fort de ces éléments, le Colonel Mikombe a préconisé, après avoir obtenu l’aval du Général-Major Ephraim Kabi, Commandant Général de la Garde Républicaine, que son unité mène une opération de dissuasion le jour de la manifestation, soit le 30 août.

Suite à l’indignation générale suscitée par la répression violente qui a émaillé la manifestation du 30 août à Goma, les autorités ont changé de discours. Dans les jours qui ont suivi ces événements tragiques, le ministère de la Communication avait initialement soutenu l’action des forces de sécurité en déclarant que « les manifestants avaient perturbé l’ordre public et avaient causé la mort d’un policier par lapidation, ce qui avait nécessité l’intervention des forces de l’ordre pour rétablir la tranquillité et la sérénité en ville« , selon les termes du ministre Patrick Muyaya dans un communiqué officiel.

Cependant, la donne a depuis changé radicalement, avec le gouvernement prenant des mesures draconiennes. « Félix Tshisekedi est extrêmement en colère et profondément choqué », a confié un membre du gouvernement. « Il ne comprend pas comment une telle brutalité a pu être exercée contre des civils innocents.« 

Cette évolution marque un tournant dans l’enquête en cours sur la tragédie de Goma, mettant en lumière la complexité des enjeux entourant cette affaire. Les révélations continuent d’affluer, et le monde attend avec impatience que la vérité émerge de ce sombre épisode de l’histoire congolaise.

JA

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).