AccueilA la UneInstabilité monétaire en...

Instabilité monétaire en RDC : Le Franc congolais en baisse continue

La République Démocratique du Congo (RDC) est actuellement aux prises avec une situation monétaire préoccupante, caractérisée par une instabilité persistante du Franc congolais sur le marché des changes. Cette tendance, observée depuis plusieurs mois, suscite des inquiétudes malgré les mesures d’urgence prises par le Gouvernement central en juillet 2023.

Au début du mois de septembre 2023, le Franc congolais a enregistré une dépréciation notable de 1,7% à l’indicatif, le plaçant à 2 508,30 CDF pour un dollar américain. Cette dévaluation, bien que prévisible compte tenu des circonstances économiques actuelles, n’en demeure pas moins inquiétante pour l’économie nationale.

Cette tendance baissière n’a pas épargné le marché parallèle, où la monnaie nationale a perdu 1,2% de sa valeur, s’échangeant à 2 481,50 CDF pour un dollar américain. Cette situation fragilise davantage l’économie congolaise, car elle affecte non seulement le pouvoir d’achat des citoyens, mais aussi la confiance des investisseurs locaux et internationaux.

La Gouverneure de la Banque Centrale du Congo, Malangu Kabedi Mbuyi, a souligné lors du dernier Conseil des Ministres du 8 septembre 2023 que « Les cours de change indicatif et parallèle se sont établis à 2 508,30 CDF et 2 481,50 CDF pour un dollar américain au 1er septembre 2023, soient des taux de dépréciation hebdomadaire de la monnaie nationale de 1,7% et d’appréciation monétaire de 1,2% respectivement. »

Face à cette situation préoccupante, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo préconise le maintien des mesures de stabilisation économique. Il insiste sur la nécessité d’une coordination efficace des politiques économiques pour faire face aux risques internes et externes. De plus, une surveillance accrue de la liquidité bancaire par la BCC est recommandée pour prévenir toute exacerbation des déséquilibres financiers. Enfin, le Gouverneur encourage vivement l’accélération des investissements dans les infrastructures publiques et la diversification de l’économie nationale comme des moyens pour renforcer la résilience économique de la RDC.

Il est indéniable que la stabilité monétaire en RDC demeure un défi majeur, et des actions décisives seront nécessaires pour inverser cette tendance à la dépréciation du Franc congolais. La vigilance et la coopération de tous les acteurs économiques et politiques sont essentielles pour relever ce défi et préserver la stabilité financière du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...