Sécurité à Goma :...

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu...

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa...

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.

Trois raisons d’opter pour...

Le cuivre, précieux dans la construction, la plomberie et la médecine, gagne en popularité grâce à sa durabilité contre la corrosion et sa longue durée de vie sans maintenance complexe. Facile à entretenir et entièrement recyclable, ce matériau est aussi écologique, permettant de diminuer l'empreinte carbone.
AccueilportraitDe l'UPJ au...

De l’UPJ au sénat : Le parcours inspirant de Francine Muyumba au service de l’Afrique

Francine Furaha Muyumba Nkanga, connue sous le nom de Francine Muyumba, est une figure politique et militante congolaise dont l’ascension fulgurante a marqué le paysage politique de la République démocratique du Congo (RDC). Née le 18 février 1987 à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, elle incarne la jeunesse engagée et déterminée à apporter des changements significatifs à son pays.

Dès son plus jeune âge, Francine Muyumba a démontré son engagement envers l’éducation et la défense des droits des jeunes. Après avoir obtenu son diplôme d’État à Kalemie, dans l’ancienne province de Tanganyika, elle a entrepris un voyage vers de nouveaux horizons en poursuivant des études de droit à l’Université de Namibie à Windhoek. Cependant, son intérêt pour la « common law » enseignée là-bas s’est transformé en une passion pour le journalisme. Son parcours académique l’a finalement conduite à décrocher une licence en Arts avec une spécialisation en médias et journalisme en 2011.

L’engagement de Francine ne s’est pas limité à son parcours académique, puisqu’elle a été élue Présidente du « Conseil Représentatif des étudiants » de l’université namibienne, devenant ainsi la première étudiante étrangère à accéder à cette fonction prestigieuse. Cette réalisation précoce a témoigné de son leadership exceptionnel et de sa capacité à fédérer les jeunes autour de causes importantes.

De retour en RDC en 2011, Francine Muyumba a rapidement intégré la scène politique en rejoignant la Ligue de Jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD), dirigé par l’ancien Président Joseph Kabila. Son talent et son dévouement l’ont rapidement propulsée au premier plan, et elle a attiré l’attention de la classe politique congolaise.

En novembre 2014, Francine Muyumba a été élue à la tête de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ), une organisation dédiée à la coordination des mouvements de jeunesse en Afrique. Elle a été réélue pour un second mandat en décembre 2017. À la tête de l’UPJ, elle a défendu ardemment les intérêts de la jeunesse africaine, plaidant pour l’esprit d’entreprise et la création d’emplois pour les jeunes.

L’une des réalisations marquantes de Francine Muyumba en tant que présidente de l’UPJ a été sa capacité à porter les préoccupations de la jeunesse africaine devant des personnalités de premier plan, notamment l’ancien Secrétaire général des Nations unies, Ban Kin-Moon, et la Présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. Elle a même eu l’honneur de s’adresser à l’Assemblée Générale des Nations unies au nom de la jeunesse africaine.

Le 30 novembre 2019, Francine Muyumba a démissionné de la présidence de l’UPJ pour prendre ses fonctions en tant que sénatrice de la RDC, élue par l’assemblée provinciale de Katanga. À 32 ans, elle est devenue la benjamine du Sénat congolais et a été nommée à la tête de la Commission des relations extérieures. Son parcours politique impressionnant a été couronné par sa nomination en tant qu’Ambassadrice de la RDC, une reconnaissance de son engagement envers la diplomatie et les relations internationales.

Outre sa carrière politique, Francine Muyumba a également fait preuve d’une grande générosité en reversant une partie de son salaire pour lutter contre la pandémie de Covid-19 en RDC. Son mariage en juillet 2019 avec Patrick Nkanga, une personnalité politique influente, a également attiré l’attention des médias et a renforcé sa position au sein de la scène politique congolaise.

Francine Muyumba incarne la nouvelle génération de leaders africains qui aspirent à un changement positif et à une meilleure représentation de la jeunesse dans les instances politiques et internationales. Son parcours exceptionnel témoigne de sa détermination à faire avancer la cause de la jeunesse congolaise et africaine, tout en laissant une empreinte indélébile dans l’histoire politique de la RDC.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Sécurité à Goma : l’exécution publique envisagée comme solution (Kasereka B)

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu : Les propriétaires de bateaux dénoncent les aggressions du M23

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa pour contrer la propagation du Mpox en Afrique

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.