AccueilA la UneRDC : Reda...

RDC : Reda Makwa condamnée à une peine de prison assortie de sursis pour sa coopération avec la justice

KINSHASA – Dans une affaire récemment médiatisée, Reda Makwa, impliquée dans le procès lié au phénomène du kidnapping en République démocratique du Congo (RDC), a été condamnée à deux ans de servitude pénale principale, avec une année de sursis, en reconnaissance de sa coopération précieuse avec le système judiciaire.

Cette décision a suscité des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, suggérant que Makwa aurait fui à l’étranger pour échapper à sa peine. Cependant, le Ministère de la Justice tient à clarifier la situation. Malgré sa condamnation, elle n’a pas été transférée à la Prison Centrale de Makala en raison du sursis de sa peine.

Il est essentiel de noter que le sursis implique la suspension de l’exécution de la peine, une mesure décidée en toute indépendance par le juge, qui a pris sa décision en toute conscience. La Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux tient à souligner qu’aucune injonction n’a été émise à l’égard du juge dans l’exercice de sa mission visant à rendre justice.

Cette condamnation intervient dans le contexte d’un procès majeur concernant le phénomène du kidnapping en RDC, et elle reflète le souci de la justice de traiter ces questions de manière équitable et en conformité avec les lois en vigueur. La décision du tribunal met également en avant l’importance de la coopération avec les autorités judiciaires pour résoudre efficacement de tels problèmes au sein de la société.

En fin de compte, cette affaire rappelle que la justice en RDC s’efforce de maintenir l’équité et la transparence dans ses décisions tout en valorisant la coopération des parties impliquées dans le processus judiciaire.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.