AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le M23 annonce sa détermination à reprendre les armes contre Kinshasa à son retour à Kiwanja

Kiwanja, RDC – À son retour à Kiwanja, le Mouvement du 23 Mars (M23) a confirmé catégoriquement son intention de réengager le conflit armé contre Kinshasa. Cette annonce a été faite mardi 18 septembre par Bertrand Bisimwa, haut responsable du M23, qui a laissé entendre que le groupe rebelle se prépare à une escalade majeure du conflit.

M. Bisimwa a exprimé des doutes quant à la volonté de Kinshasa de parvenir à un accord de paix durable. « Le M23 se prépare à une guerre d’envergure, et même si le président Tshisekedi déclare aujourd’hui sa volonté de négocier et de conclure un accord, cela nous serait difficile à croire. Kinshasa n’a jamais respecté ses engagements passés », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Kiwanja.

Cette annonce survient après une série de tensions croissantes dans la région, marquée par des affrontements sporadiques entre les forces gouvernementales et les éléments du M23. Le retour du M23 à Kiwanja semble indiquer un renforcement de ses positions et une réaffirmation de son pouvoir dans la région.

Le M23, un groupe rebelle actif dans l’est de la RDC depuis plusieurs années, a déjà été impliqué dans des affrontements armés majeurs avec les forces gouvernementales. Le conflit a eu des conséquences dévastatrices pour la population civile de la région, avec des déplacements massifs de populations et des perturbations économiques significatives.

Les observateurs internationaux craignent que cette escalade de la tension puisse déboucher sur une nouvelle période de violence et d’instabilité dans une région déjà fragilisée par des années de conflit. Les appels à la retenue et au dialogue se multiplient, mais la situation demeure tendue.

La communauté internationale, y compris les Nations unies et l’Union africaine, suit de près la situation et appelle toutes les parties à rechercher une solution pacifique aux différends en cours. Cependant, il est évident que la route vers la paix demeure semée d’embûches, compte tenu des antécédents de non-respect des accords par toutes les parties impliquées.

La région de l’est de la RDC, riche en ressources naturelles, continue de susciter des convoitises et d’alimenter les tensions. La situation demeure volatile, et les acteurs régionaux et internationaux devront redoubler d’efforts pour éviter une nouvelle escalade du conflit et œuvrer en faveur d’une paix durable dans cette partie du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...