AccueilA la UneMakutano 9ème édition...

Makutano 9ème édition en Côte d’Ivoire : L’évolution de l’immobilier

Au cœur des débats de la 9ème édition de Makutano en Côte d’Ivoire, le secteur de l’immobilier s’est invité sous les feux des projecteurs lors du panel 6. À la tribune, nous avons eu le privilège d’entendre les réflexions éclairées de Monsieur SAKOMBI MOLENDO aimé, éminent Ministre des Affaires Foncières de la République Démocratique du Congo, accompagné de l’éminent Monsieur Youssouf CARIUS, Directeur Général de Pulsar Partners. La question centrale qui a animé les échanges : comment tirer profit de manière durable du boum immobilier qui secoue la région ?

L’allocution du Ministre SAKOMBI MOLENDO aimé a inauguré les débats, mettant en exergue les aspects cruciaux de l’accessibilité et de la sécurité au sein du secteur foncier en République Démocratique du Congo. En rappelant la richesse foncière du pays, incarnée notamment par les 40 millions de parcelles répertoriées au cadastre foncier et un vaste territoire comprenant 120 millions d’hectares de terres arables, le Ministre a souligné avec conviction que « les évolutions en cours sont substantielles » et qu’un « processus de renouveau » est bel et bien en marche au sein du secteur foncier en RDC.

Cette présentation du Ministre a été enrichie par une mise en perspective du boom immobilier tant à Kinshasa qu’à travers toute la RDC, agrémentée de témoignages poignants de quelques investisseurs de renom présents dans l’assistance, dont l’éminent homme d’affaires indien, Harish Jagtani.

Les échanges qui ont suivi ont pivoté autour des défis inhérents à la dématérialisation des procédures, à la question du financement, et à l’accessibilité du marché immobilier. Deux perspectives distinctes ont rapidement émergé : celle mettant en évidence le « déficit immobilier » et celle soulignant la « solvabilité des ménages » comme enjeu majeur, selon les dires de Monsieur Youssouf CARIUS.

S’ensuivit un débat captivant portant sur la participation relativement faible des investisseurs locaux dans le secteur immobilier. Le Ministre SAKOMBI MOLENDO aimé attribua ce phénomène à un « manque d’audace » de la part de ces acteurs, tout en rappelant les garanties substantielles proposées par son ministère, notamment à travers l’introduction prochaine d’un cadre légal novateur, dont l’adoption est en cours lors de la session ordinaire au Parlement.

Monsieur Youssouf CARIUS, pour sa part, apporta un éclairage nuancé, estimant que les investisseurs locaux ne devraient pas nécessairement être soumis aux mêmes exigences que leurs homologues étrangers, qui disposent souvent de ressources financières considérables.

Ce panel sur l’immobilier à la 9ème édition de Makutano en Côte d’Ivoire a incontestablement ouvert la voie à une réflexion approfondie sur les opportunités et les défis qui caractérisent ce secteur en plein essor. Les pistes de solutions abordées offrent des perspectives prometteuses pour une participation accrue des acteurs locaux et une croissance soutenue du marché immobilier dans la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...