AccueilA la UneRencontre d'élites économiques...

Rencontre d’élites économiques à Abidjan : Makutano annonce fièrement son prestigieux 9ème Forum d’Affaires

La tenue imminente de la 9ème édition du Forum d’Affaires Makutano, le réseau prééminent d’affaires en Afrique centrale, suscite un intérêt croissant au sein des cercles économiques et politiques. Prévue pour les 20 et 21 septembre 2023 au luxueux Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, cette édition revêt une importance singulière puisqu’elle marque la première fois que cet événement majeur se déroulera en dehors de la République Démocratique du Congo et de la sous-région.

L’annonce officielle, divulguée le 24 août 2023 par les organisateurs, fait état de la participation anticipée de plus de 150 personnalités influentes. Parmi elles, on dénombre des Chefs de Gouvernements, des décideurs publics de renom, des capitaines d’industrie du secteur privé, et des figures emblématiques de la société civile. Le fil conducteur de cette réunion d’élite est le désir de libérer le potentiel commercial insoupçonné à l’échelle intra-africaine, évalué à une somme colossale de 22 milliards de dollars américains.

Nicole Sulu, fondatrice visionnaire de Makutano, souligne avec conviction : « Depuis une décennie, notre plateforme facilite le dialogue fécond entre les instances décisionnelles des sphères publiques et privées. Au cours des années passées, le Forum d’Affaires a consolidé son rayonnement continental et s’efforce ardemment de bâtir une Afrique florissante et inclusive. »

Le management de Makutano estime qu’une intégration régionale plus étroite pourrait propulser les revenus africains de 9 % d’ici à 2035, ce qui représenterait une somme monumentale de 571 milliards de dollars, tout en engendrant la création de 18 millions d’emplois. Cette perspective, selon les organisateurs, renforcerait le tissu du secteur privé africain, engendrerait des marchés plus compétitifs et catalyserait la diversification économique.

Il est à noter que cette explosion de prospérité aurait l’effet vertueux de soustraire 50 millions de personnes au joug de la pauvreté extrême, véritablement en accord avec les préceptes d’une croissance inclusive.

Tidjane Thiam, Président exécutif de Freedom Acquisition Corporation, souligne avec justesse l’importance cruciale de cet événement : « Les entreprises et les entrepreneurs africains sont les fers de lance du changement économique et du progrès social du continent. Cependant, pour ce dessein, il est impératif que les gouvernements créent un environnement favorable aux affaires, particulièrement en facilitant la libre circulation des biens, des services et des personnes. C’est uniquement grâce à l’accès à des marchés élargis que les entreprises africaines se hisseront au rang de leaders dans l’économie mondiale.« 

Le Forum d’Affaires Makutano 2023 se veut une plateforme dynamique pour les rencontres, les connexions et la génération de transactions fructueuses. Un parterre impressionnant de personnalités panafricaines prendra part à cet événement de premier plan, dont le Premier ministre de la République Démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde, et son homologue ivoirien, Patrick Achi. Le PDG d’Ethiopian Airlines, Mesfin Tasew Bekele, ainsi que d’autres figures de proue du monde des affaires et de la politique, contribueront à enrichir les discussions et les opportunités de partenariats.

Le programme de cette édition se déclinera en trois formats de rencontres élaborées avec soin. D’abord, des sessions de travail interactives se pencheront sur des thématiques sectorielles et transversales, alimentant des échanges constructifs qui aboutiront à des solutions tangibles. Ensuite, des sessions de networking offriront des opportunités de discussions d’affaires informelles, mettant en lumière les occasions multidisciplinaires qui se dessinent en République Démocratique du Congo et en Côte d’Ivoire.

L’ascension du réseau Makutano, véritable réseau d’hommes et de femmes d’affaires, remonte à sa création en 2014 à Kinshasa. Conçu pour revitaliser une région dotée d’un potentiel extraordinaire, mais jusqu’alors entravée par un manque d’échanges entre ses divers acteurs, Makutano a depuis rétabli la confiance et instauré un dialogue dynamique entre les opérateurs économiques et les décideurs publics.

Au fil des neuf années d’existence, le Forum annuel de Makutano a réuni un aréopage de capitaines d’industrie et de décideurs africains de renom, comptant même parmi eux six Chefs d’État en exercice et honoraires. Avec une envergure qui transcende les frontières, le réseau compte à ce jour plus de 500 membres actifs en République Démocratique du Congo, en Afrique et à travers le globe.

Pour ceux qui souhaitent en savoir davantage sur le programme et s’inscrire à cet événement de grande envergure, rendez-vous sur le site web officiel de Makutano : makutano.cd/fr/mak9/. Une opportunité exceptionnelle d’échange, de connectivité et d’ouverture sur de nouvelles avenues économiques s’offre ainsi aux participants et aux observateurs avertis.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.