AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le procès des officiers des FARDC impliqués dans la tragédie de Goma prend une tournure inattendue.

Goma, République Démocratique du Congo – Dans une séance judiciaire qui a captivé l’attention nationale, le colonel Mike Mikombe, l’un des principaux accusés dans le meurtre brutal de 57 civils à Goma, a exhorté la Cour à convoquer le Lieutenant Général Constant NDIMA, actuellement gouverneur du Nord-Kivu et anciennement en poste à Kinshasa.

Le colonel Mikombe, s’exprimant avec détermination, a soulevé une série de questions sur sa propre responsabilité dans cette tragédie. « Où est ma part de responsabilité dans cette affaire ? On me présente ici comme le commandant BIA, mais pourquoi ne voit-on pas le gouverneur, qui était en charge des opérations au Nord-Kivu, dans le box des accusés ? » s’est-il interrogé.

Il a ajouté : « Le gouverneur doit comparaître devant cette Cour pour éclaircir sa position, car il a catégoriquement nié toute implication, alors qu’il était le coordinateur de ces opérations, en collaboration avec ses conseillers. C’est lui qui a mobilisé la presse pour nous accompagner sur le terrain, et c’est lui qui a financé l’ensemble de cette opération.« 

Le colonel Mikombe a continué en déclarant : « Nous avons besoin de sa présence ici pour expliquer comment j’ai agi, en prenant des initiatives et en organisant les troupes de manière indépendante. La question de la responsabilité est cruciale dans cette affaire, et nous ne pouvons pas permettre que la Garde républicaine soit discréditée pour protéger le gouverneur. Il y a des réalités que j’ai observées sur le terrain, des réalités qui méritent d’être mises en lumière.« 

Les révélations du colonel Mikombe ont semé le doute dans l’esprit du public et des observateurs, remettant en question la manière dont cette affaire a été gérée jusqu’à présent. Le procès des officiers FARDC impliqués dans le meurtre de 57 civils à Goma prend ainsi une nouvelle dimension, mettant en évidence des aspects inattendus de cette tragédie qui secoue la République Démocratique du Congo. Les prochaines étapes de cette procédure judiciaire complexe promettent d’être riches en rebondissements et en révélations. Restez connectés pour suivre l’évolution de cette affaire qui continue de dévoiler les enjeux politiques et sociaux de cette région troublée.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...