AccueilA la UneSalomon Kalonda Idi...

Salomon Kalonda Idi : L’affaire judiciaire à l’ombre des enjeux politiques

La justice militaire s’apprête à entamer une nouvelle séance dans le dossier épineux impliquant le conseiller spécial de Moïse Katumbi, Salomon Kalonda Idi, actuellement détenu à la sinistre prison militaire de Ndolo. Cette étape cruciale de l’affaire se tiendra ce lundi 25 septembre, où les enjeux politiques et sociaux se mêlent inextricablement au processus judiciaire.

Lors de l’audience précédente, qui s’est déroulée le lundi 18 septembre, la défense du prévenu avait vivement contesté les procès-verbaux émis par l’auditorat militaire, remettant en question la compétence même de la cour militaire pour juger Salomon Kalonda, un civil de son état. Ce débat complexe sur la juridiction compétente ajoute une dimension juridique complexe à l’affaire.

Face à ces arguments pointus, le ministère public s’apprête à riposter, présentant ses contre-arguments ce lundi en réponse aux objections soulevées par le collectif en charge de la défense de M. Kalonda. L’issue de ce débat délicat déterminera la voie à suivre pour la cour militaire.

Le conseiller de Katumbi avait, quant à lui, qualifié cette procédure judiciaire de « procès de la honte ». Cette assertion, reprise par ses avocats, s’inscrit dans une rhétorique de complot politique visant à éliminer un adversaire politique gênant. Le climat politique tendu qui règne dans la région alimente cette perception, jetant une ombre menaçante sur le processus judiciaire.

Il est nécessaire de rappeler que Salomon Kalonda Idi avait été appréhendé le 30 mai dernier sur le tarmac de l’aéroport de N’djili, à Kinshasa. Depuis lors, ses avocats n’ont cessé de s’insurger contre les accusations portées à son encontre et de contester la légalité de la procédure ayant conduit à sa détention. Cette affaire reste ainsi au cœur des préoccupations politiques et judiciaires, suscitant l’attention tant nationale qu’internationale.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).