AccueilA la UneÉlection 2023 :...

Élection 2023 : la construction d’un mur de séparation entre le Rwanda, l’Ouganda et la RDC, parmi les 25 politiques publiques du candidat président Adolphe Muzito

Kinshasa, le 29 septembre 2023 – En cette journée historique, Adolphe Muzito, l’homme politique chevronné et ancien Premier ministre de la République démocratique du Congo, s’est vu investi candidat président du Nouvel Élan, un parti politique qui promet de marquer un tournant décisif dans l’avenir de la nation congolaise. Lors d’un congrès extraordinaire qui s’est tenu du 28 au 29 septembre à Kinshasa, Muzito a dévoilé sa vision pour l’avenir du pays à travers 25 politiques publiques ambitieuses.

Parmi ces politiques, l’une des plus frappantes est la proposition de construction d’un mur de séparation entre la République démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda. Cette initiative vise à mettre un terme à l’insécurité persistante qui sévit dans la région Est du pays. Plutôt que de se contenter de palliatifs, Muzito préconise une action radicale pour assurer la sécurité et la stabilité dans cette région stratégique.

La vision de Muzito ne se limite pas à la sécurité nationale. Il envisage une transformation profonde de l’économie congolaise en mettant en avant des politiques audacieuses. Parmi celles-ci, la titrisation des terres des communautés locales, une mesure qui entraînerait la révision de la Constitution et de la Loi foncière. Cette approche vise à garantir une répartition équitable des ressources naturelles entre l’État, les provinces et les communautés locales.

Muzito préconise également une ouverture du capital des entreprises minières, une initiative qui profiterait tant à l’État qu’aux provinces et aux communautés locales. Cette politique pourrait contribuer à la diversification de l’économie congolaise, réduisant ainsi sa dépendance aux ressources naturelles.

Le candidat président du Nouvel Élan propose également une révision de la Constitution pour passer d’un régime semi-présidentiel à un régime parlementaire, mettant ainsi l’accent sur la responsabilité collective du gouvernement devant le parlement.

Sur le plan financier, Muzito envisage de mobiliser des ressources extérieures par un endettement maîtrisé au profit de l’État et des provinces, afin de financer des projets d’infrastructures essentielles tels que les barrages électriques, l’adduction d’eau potable, la construction de routes, d’aéroports et de ponts.

Dans le secteur agricole, le candidat président s’engage à augmenter la part de la production agricole dans la croissance du PIB, en mettant en place une politique d’incitation à l’activité rurale et agricole. Cette mesure vise à stimuler l’économie des zones rurales et à améliorer la sécurité alimentaire du pays.

Muzito prévoit également de moderniser les villes et les communes rurales en lançant un programme ambitieux de voirie et de logements sociaux. Cette initiative vise à améliorer la qualité de vie des Congolais et à favoriser le développement urbain durable.

En ce qui concerne les salaires, le candidat président entend mettre fin à la discrimination salariale, notamment dans l’enseignement, en veillant à une rémunération équitable pour les enseignants, les professeurs d’université, les magistrats, les médecins et l’ensemble des fonctionnaires.

Enfin, sur le plan de la coopération sous-régionale, Muzito a souligné son engagement à renforcer les liens avec les pays voisins pour promouvoir la paix, la sécurité et le développement économique de la région.

Adolphe Muzito a clairement tracé la voie vers un avenir prometteur pour la République démocratique du Congo. Ses 25 politiques publiques audacieuses témoignent de sa détermination à apporter des changements significatifs dans tous les aspects de la vie nationale. Les prochains mois seront cruciaux pour évaluer la réception de ses propositions par le peuple congolais et pour déterminer le sort politique de la nation.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).