AccueilA la UneNord-Kivu en deuil...

Nord-Kivu en deuil : La VSV lance un appel à la justice internationale

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a émis un communiqué de presse aujourd’hui, dévoilant une série de recommandations d’une importance capitale à la suite du massacre effroyable qui a ensanglanté la ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, le 30 août 2023. Les faits tragiques qui se sont produits, qualifiés par de nombreux observateurs de crimes contre l’humanité et de génocide, relèvent indubitablement de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Le bilan de cette tragédie demeure, à ce jour, entouré de nombreuses incertitudes, rendant impérative la conduite d’une enquête approfondie et indépendante afin d’établir le véritable nombre de victimes. Dans cette optique, la VSV exhorte les autorités congolaises à émettre un appel à tous pour recenser les personnes portées disparues depuis cette funeste journée d’août 2023. De surcroît, il est impératif que le gouvernement garantisse l’indépendance du procès actuellement en cours à Goma, afin d’élucider les circonstances entourant ce massacre odieux et d’identifier l’ensemble des individus responsables de cette tragédie.

Une recommandation d’une importance cruciale concerne la réparation des préjudices subis par les victimes de cette effroyable tragédie. La VSV insiste sur le fait que les victimes méritent une indemnisation adéquate pour les souffrances insoutenables qu’elles ont endurées.

La population congolaise, et plus spécifiquement celle du Nord-Kivu, est vivement encouragée à collaborer activement avec les autorités judiciaires ainsi qu’avec les défenseurs des droits de l’homme afin de documenter de manière exhaustive les circonstances entourant cette tragédie insoutenable, et ce, dans le but d’identifier toutes les victimes.

En dernier lieu, la VSV lance un appel pressant à la Cour Pénale Internationale (CPI) pour qu’elle surveille de près le déroulement du procès en cours à Goma. Elle devra également envisager des actions judiciaires appropriées si la justice congolaise venait à faillir dans sa mission de traduire en justice tous les individus impliqués dans le massacre. La VSV rappelle avec insistance que ce drame pourrait bien être à la fois un acte de génocide et un crime contre l’humanité, ce qui demande une réponse judiciaire rigoureuse.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...