AccueilA la UneSeth Kikuni Masudi...

Seth Kikuni Masudi Repose ses Espoirs à la Ceni : Une Deuxième Candidature, un Nouveau Défi

Kinshasa, le 9 Octobre 2023 – Dans un geste audacieux et résolument politique, Seth Kikuni Masudi, le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, a de nouveau déposé son dossier à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dimanche soir. Cette deuxième tentative de conquête du plus haut poste du pays, au nom de son parti politique « Piste pour l’émergence« , témoigne d’une détermination inébranlable à poursuivre son combat pour le changement amorcé en 2018.

Au sortir du bâtiment de la Ceni, Seth Kikuni Masudi s’est entretenu avec Denis Kadima, puis a livré des propos empreints de confiance dans l’avenir : « Comme vous le savez, c’est ma deuxième candidature à la magistrature suprême. Cette deuxième candidature s’inscrit dans la continuité de notre combat pour le changement déclenché en 2018. Plus que jamais auparavant, ma détermination est plus grande, » a-t-il déclaré.

L’opposant a souligné que sa candidature représente « l’espoir de tous ceux qui croient fermement à l’avènement d’une République démocratique du Congo réellement émergente, protectrice de tous les citoyens et au service de leur bien-être matériel.« 

Une Appel à Mettre Fin au Bricolage au Sommet de l’État

Seth Kikuni Masudi a également interpellé la Ceni au sujet de l’entrée en lice du candidat du pouvoir, dénonçant des agitations, des manipulations, du mépris, des calomnies et des intimidations de la part du candidat de l’UDPS et de ses alliés, qu’il estime être à l’origine des difficultés du pays. Il a focalisé son discours sur le bilan négatif de Félix Tshisekedi, qu’il considère comme la principale raison de sa propre défaite. « Ils ont promis une REMONTADA, mais ils connaîtront une vraie DESCENTADA le 20 décembre 2023, » a-t-il averti, prédisant une défaite pour le camp présidentiel.

Kikuni a également appelé l’ensemble de l’opposition à le soutenir dans sa course à la présidence. Il a lancé un appel patriotique à ses pairs de l’opposition et de la Résistance pour une mutualisation des forces autour de sa candidature. Il a même personnellement sollicité des personnalités clés, telles qu’Augustin Matata Ponyo pour sa rigueur, Martin Fayulu Madidi pour son intransigeance, Moïse Katumbi Chapwe pour ses qualités managériales, Franck Diongo Shamba pour sa bravoure, le Dr Denis Mukwege pour son savoir-faire, Delly Sesanga Hipungu pour sa lucidité, et Marie-Josée Ifoku pour son courage.

Seth Kikuni Masudi a prêché un renouveau du système de gouvernance en République démocratique du Congo. « Plus que jamais auparavant, les Congolais ne veulent plus du bricolage et de l’amateurisme au sommet de l’État, de la dérive dictatoriale, des discours mensongers, des fausses promesses, du détournement de fonds publics, de l’insécurité sur toute l’étendue du territoire national et de la fraude électorale, » a-t-il rappelé.

Le dépôt de son dossier à la Ceni marque le début d’une nouvelle étape pour Seth Kikuni Masudi dans sa quête pour diriger la République démocratique du Congo. Le pays attend désormais avec impatience le déroulement de la campagne électorale et les développements qui suivront cette déclaration de candidature.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...