De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneAffrontements en RDC...

Affrontements en RDC : le M23 et les groupes d’autodéfense s’engagent dans une lutte persistante

KITCHANGA, RDC – La République démocratique du Congo (RDC) est une fois de plus le théâtre de violents affrontements, alors que le groupe rebelle M23 s’oppose aux combattants pro-gouvernementaux Wazalendo dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi. Ces confrontations, débutées le 1er octobre, ont atteint un niveau d’intensité alarmant, suscitant des inquiétudes quant à l’impact sur la population civile.

Le territoire de Masisi, en particulier la zone de santé de Mweso, ainsi que le territoire de Rutshuru, ont été le centre de ces affrontements meurtriers. La cité de Kitchanga, autrefois sous le contrôle du M23, a été le théâtre d’une reprise brutale par les forces d’autodéfense. Sur une estrade improvisée, coiffé d’un béret assorti à son treillis vert, l’un des commandants de ces forces a pris la parole, appelant la population à coopérer et sollicitant le soutien de l’armée pour faire face au M23.

Ces groupes autoproclamés d’« autodéfense » ont étendu leur emprise sur d’autres villages ces derniers jours. Les combats ont été particulièrement intenses sur l’axe Burungu-Kilorirwe et Kitshanga-Mweso, dans le territoire de Masisi, selon les informations fournies par l’Office des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha). D’autres affrontements ont également eu lieu sur les axes Mabenga-Kiwanja, Ishasha-Kiwanja et Rugarama-Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru.

Selon des sources humanitaires sur le terrain, depuis le 1er octobre, date du début de l’escalade de la violence armée dans le territoire de Masisi, au moins 20 civils ont perdu la vie et plus de 30 autres ont été blessés. Plus préoccupant encore, plus de 80 000 personnes ont été contraintes de quitter leurs foyers en huit jours seulement, un déplacement massif qui aggrave la situation humanitaire déjà précaire dans la région.

Ces événements tragiques mettent en lumière la nécessité d’une action immédiate pour protéger les civils et mettre fin à la violence. Les autorités congolaises, en collaboration avec la communauté internationale, doivent œuvrer en faveur d’une solution pacifique et durable à ce conflit, qui continue de faire des ravages parmi la population vulnérable de la RDC. L’attention doit également se porter sur l’aide humanitaire, afin de répondre aux besoins urgents des personnes déplacées et des victimes de cette crise persistante.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.