AccueilA la UneSituation Sécuritaire en...

Situation Sécuritaire en RDC : Préoccupations Croissantes de l’EAC et Appel à la Coopération Internationale [Communiqué]

Arusha, Tanzanie – 12 Octobre 2023 : L’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) continue d’être le théâtre de tensions et d’hostilités, suscitant de graves inquiétudes au sein de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC). Les récentes avancées des Wazalendo, un groupe armé, dans la région de North Kivu ont entraîné une détérioration significative de la situation sécuritaire.

La mission conjointe des Forces Régionales de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EACRF) dans cette région stratégique a été marquée par des pertes en vies humaines, des blessures et le déplacement de civils. Ces développements vont à l’encontre des efforts déployés pour parvenir à une résolution pacifique du conflit dans le cadre du Processus de Nairobi, dirigé par l’EAC.

Il convient de souligner que les forces provenant des Républiques du Burundi, du Kenya, du Soudan du Sud et de l’Ouganda, actuellement déployées dans la région, ont scrupuleusement respecté le code de conduite et les procédures établis dans l’Accord sur le Statut des Forces et le droit international. Parmi ces règles figure la protection des civils, une priorité absolue.

De plus, les opérations menées par l’EACRF sont guidées avec précision par son mandat et les orientations stratégiques fournies de temps à autre par le Sommet des Chefs d’État de l’EAC. Les troupes déployées sont déterminées à respecter le Droit International Humanitaire et le Droit des Conflits Armés, garantissant ainsi la protection de tous les civils affectés par le conflit.

L’EAC est profondément préoccupée par les allégations infondées et la propagande négative visant les contingents de l’EACRF, sous-entendant une collaboration avec des groupes armés. Ces allégations cherchent à discréditer le travail acharné et les avancées réalisées par notre Force Régionale de l’EAC, qui s’efforce de rétablir la paix et la sécurité dans l’est de la RDC. L’EACRF travaille en étroite collaboration avec le gouvernement de la RDC et d’autres acteurs, en mettant l’accent sur la facilitation de l’ouverture des principales voies d’approvisionnement, le retour en toute sécurité des personnes déplacées à leurs foyers et l’amélioration de la protection générale des civils.

Face à ces développements, toutes les parties impliquées dans le conflit sont appelées à respecter le cessez-le-feu et à faire preuve de retenue, conformément aux directives du Sommet des Chefs d’État. Nous tenons à rassurer la population de l’est de la RDC et les autres parties prenantes que l’EACRF est déterminée à favoriser la paix, la stabilité et la sécurité dans la région de North Kivu et sollicite le soutien de l’ensemble de la région.

Nous exhortons donc la communauté internationale à poursuivre son soutien aux efforts de l’EAC en vue d’une résolution pacifique de ce conflit dévastateur. Ensemble, nous pouvons contribuer à la création d’un environnement de vie sécurisé et serein pour la population de l’est de la RDC.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.