Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UneÉlections 2023 en...

Élections 2023 en RDC : Martin Fayulu en lice pour la victoire

Kikwit, République Démocratique du Congo – Devant la presse à Kikwit, Martin Fayulu, candidat aux élections de 2023 en République Démocratique du Congo, a affirmé sa détermination à réclamer la victoire qui, selon lui, avait été volée au peuple congolais lors du scrutin précédent.

Au cœur de son discours, Martin Fayulu a martelé que le candidat commun pour le peuple congolais était lui-même. Il a souligné qu’il avait été désigné par la volonté populaire, et qu’il était prêt à se battre pour que cette volonté soit respectée. « On a volé à ce peuple sa victoire, et ce peuple doit recouvrer sa victoire cette fois-ci. Il n’y a pas à transiger », a-t-il déclaré.

Fayulu s’est dit ouvert au dialogue avec d’autres candidats, affirmant : « Si les gens veulent venir et qu’on se mette autour d’une table, qu’on discute, je suis d’accord. » Cependant, il a posé une question cruciale : « Dites-moi, de tous les candidats que vous avez, sur le plan moral, éthique, qui peut dire que moi je lève le doigt et je suis le premier ? »

Le candidat a également mis en avant le Professeur Denis Mukwege, lauréat du Prix Nobel de la Paix, comme un bon candidat, soulignant son respect pour ses compétences et son intégrité. Fayulu a ensuite lancé un défi à ses adversaires en questionnant : « Sur les plans professionnels, compétences, maîtrise des questions du pays (politiques, économiques, sociales, sécuritaires), qui peut lever le doigt et dire que je bats Fayulu ? Dites-le moi. »

L’élection de 2023 en République Démocratique du Congo s’annonce ainsi comme un enjeu majeur, avec Martin Fayulu affirmant sa position de candidat commun et son désir de faire valoir la volonté populaire. Cette déclaration ouvre la voie à des discussions et à une campagne électorale passionnante dans les mois à venir.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.