AccueilA la UneNouvelles préoccupations à...

Nouvelles préoccupations à Kimvula : La milice « Mobondo » et les défis de la pacification

Par Bisonews.cd

Kimvula, Province du Kongo Central – Lors de la 115e réunion ordinaire du conseil des ministres, Jean-Pierre Bemba, Vice-Premier ministre et ministre de la Défense nationale et anciens combattants, a évoqué de nouvelles inquiétudes liées à l’incursion de la milice « Mobondo » dans la région de Kimvula, située dans la province du Kongo Central.

Les membres de la milice « Mobondo« , qui sont actuellement traqués par les Forces de Défense et de Sécurité dans la province de Maï-Ndombe, semblent chercher refuge dans les territoires de Kenge et Popokabaka, situés à proximité du Kongo Central, où ils pénètrent par le territoire de Kimvula.

Le ministre de la Défense nationale et anciens combattants a tenu à apporter des assurances à la population, en soulignant que les Forces Armées congolaises demeurent résolues dans leur mission de pacification de ces régions du pays.

Cette déclaration fait écho à l’arrestation de 13 membres présumés de la milice « Mobondo » en septembre dernier, dans le secteur de Lulameka, relevant de Kimvula.

La milice « Mobondo » tire ses origines d’un conflit foncier profondément enraciné entre les communautés Teke et Yaka. Ce différend a déjà coûté la vie à plus de 300 personnes en moins d’un an, selon les rapports de l’organisation Human Rights Watch.

Les hostilités ont éclaté en juin 2022, dans le territoire de Kwamouth, en raison d’une augmentation significative des redevances coutumières imposées par le chef du village de Masiambe, passant de un à cinq sacs. Cette décision a entraîné des manifestations de protestation de la part des non-originaires, en particulier les Yaka, ce qui a conduit les Teke à lancer une chasse aux non-originaires. Certains membres de la communauté Yaka ont destitué les autorités coutumières en place et ont installé les leurs, exacerbant ainsi les tensions au sein de la population de Kimvula.

La situation dans le Kongo Central est complexe, et la présence continue de la milice « Mobondo » soulève des préoccupations quant à la stabilité de la région. Le ministre Bemba a souligné l’engagement des Forces Armées congolaises à restaurer la paix, bien que les défis restent nombreux.

Le conflit foncier entre les communautés Teke et Yaka est un problème de longue date qui nécessite une approche équilibrée et mesurée. La situation met en lumière la nécessité d’une médiation efficace et d’une réconciliation communautaire pour parvenir à une paix durable.

Les habitants de Kimvula continuent à vivre dans l’incertitude, et la résolution de ce conflit reste un défi majeur pour les autorités locales et nationales. Les prochaines étapes de la réponse à cette crise méritent une attention particulière, et il est impératif de trouver des solutions qui apportent la stabilité à cette région tourmentée.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...