AccueilA la UneCrise humanitaire en...

Crise humanitaire en RDC : déplacement massif de populations dans les territoires de Masisi et Rutshuru

Par Horty mete, Correspondant de Bisonews.cd

15 octobre 2023

Goma, République Démocratique du Congo – La situation humanitaire dans les territoires de Masisi et Rutshuru, en République démocratique du Congo, suscite une vive préoccupation, avec l’intensification des affrontements entre le groupe rebelle M23 et les groupes locaux connus sous le nom de Wazalendo, selon un rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Les violences, qui ont éclaté le 1er octobre, ont entraîné un déplacement massif des populations, mettant en danger la vie de milliers de Congolais. Les territoires de Rutshuru et Masisi sont particulièrement touchés par cette montée des tensions, entraînant un exode constant de personnes déplacées.

Rutshuru a vu affluer un nombre significatif de personnes déplacées dans différentes localités, dont Bwiza centre, Kabizo, Kiseguru, Kiwanja, et d’autres zones environnantes. Cet afflux de déplacés a créé des besoins urgents en matière de nourriture, d’eau, d’abris et de soins de santé.

Par exemple, le centre de santé de Bwiza est actuellement débordé, en proie à une pénurie de médicaments, principalement en raison du manque d’accès pour les organisations humanitaires. La surpopulation des salles de classe à Mweso présente des risques sanitaires importants, en particulier pour les enfants, qui sont exposés à des risques de violence basée sur le genre. Le manque d’eau potable oblige les personnes déplacées à consommer de l’eau non traitée de la rivière, augmentant le risque de maladies hydriques.

La situation de protection dans les deux territoires se détériore également, avec au moins sept civils tués dans la nuit du 9 octobre à Rumangabo, près de Rutshuru.

Selon des informations fournies par des sources humanitaires locales, les violences armées ont déjà contraint plus de 145 000 personnes à se déplacer vers plus de 33 localités depuis le début du mois d’octobre. Il est important de noter que ces chiffres pourraient augmenter compte tenu des nouveaux déplacements signalés après le 9 octobre, notamment dans les territoires de Masisi et Rutshuru.

Cependant, les acteurs humanitaires se trouvent face à d’importants défis pour atteindre ces populations désespérément dans le besoin, en particulier dans les zones de concentration de personnes déplacées à Bwiza et Tongo, dans le territoire de Rutshuru.

La situation évolue rapidement, et il est essentiel de rester attentif à l’évolution des événements dans cette région afin de fournir l’aide humanitaire nécessaire et de contribuer à la résolution de ces conflits qui ont un impact dévastateur sur la vie des Congolais.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...