AccueilA la UneNord-Kivu : Plus...

Nord-Kivu : Plus de 2,6 millions de déplacés internes déjà enregistrés

Le Nord-Kivu, une province meurtrie de la République Démocratique du Congo, est le théâtre d’une crise humanitaire sans précédent. Plus de 2,6 millions de déplacés internes ont été recensés, soit près de 40% de la population de la province. Cette situation alarmante est le résultat des exactions perpétrées par l’armée rwandaise à travers le groupe rebelle M23.

Le ministre des Affaires sociales et actions humanitaires, Modeste Mutinga, a révélé ces chiffres préoccupants lors de ses réponses à une question orale avec débat posée par le sénateur Célestin Vunabandi, le mercredi 18 octobre 2023.

Ces déplacés internes, forcés de fuir leur foyer, ont trouvé refuge dans des familles d’accueil et des centres de secours disséminés dans différentes localités du Nord-Kivu, notamment à Uvira, Muja, Bushakara, Saké, Vitshumbi, Beni Centre, Mubandiro, Kanyabayonga et Kirumba. Leur situation précaire est le reflet de la détresse qui sévit dans cette région meurtrie.

Le ministre Modeste Mutinga a également communiqué sur les efforts du gouvernement pour venir en aide à ces populations en détresse. Il a déclaré que l’aide apportée s’élève à 8 milliards de francs congolais, mais que le besoin global est estimé à 20 milliards. Cette disparité entre l’aide fournie et les besoins met en lumière la gravité de la situation.

Cependant, il convient de noter qu’il manque des détails sur la manière dont ces fonds alloués par le gouvernement sont utilisés. Plusieurs sénateurs ont exprimé leur préoccupation concernant le manque de transparence et de chiffres précis sur les affectations budgétaires. Ils ont sollicité du ministre des informations plus détaillées.

Face à ces préoccupations, Modeste Mutinga a sollicité un délai de 24 heures pour consulter ses statistiques et fournir des réponses plus complètes en termes de chiffres. Cette démarche vise à apporter davantage de clarté sur la gestion des fonds destinés à l’aide aux déplacés internes du Nord-Kivu.

La crise humanitaire qui sévit au Nord-Kivu est une tragédie incommensurable. Le nombre de déplacés internes ne cesse d’augmenter, et la réponse humanitaire doit être à la hauteur de cette catastrophe. Il est impératif que les autorités gouvernementales, les agences humanitaires et la communauté internationale unissent leurs efforts pour atténuer la souffrance de ces millions de personnes déplacées.

Manassé Kitemoko Kosi, Journaliste de Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.