De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneDysfonctionnement Financier dans...

Dysfonctionnement Financier dans le Projet de la Route Nationale n° 1 : L’IGF soulève des inquiétudes

Par Manassé Kitemoko Kosi

L’Inspection Générale des Finances (IGF) vient de révéler une situation financière troublante concernant le projet de construction de la Route Nationale n° 1, reliant Kananga à Mbuji Mayi. Selon les conclusions de l’IGF, un paiement massif de 27 millions de dollars effectué par le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) en faveur de la Société SAMCRETE pour ces travaux a été effectué sans validation adéquate.

Depuis le mois d’avril 2022, SAMCRETE a bénéficié d’un montant considérable de 27.257.727,00 dollars américains pour les travaux sur cette route. Cependant, l’IGF a vivement déploré que l’évaluation des travaux réalisée sur le terrain par SAMCRETE n’ait montré qu’une réalisation de seulement 3.109.000,30 dollars américains, ce qui équivaut à un taux d’exécution physique alarmant de 11,41%.

Les répercussions de cette découverte ne sont pas négligeables. Les deniers publics ont été alloués de manière exagérée par le FPI, ce qui soulève des questions sur la gestion financière de ce projet crucial.

En réponse à ces accusations, SAMCRETE rejette catégoriquement les allégations de l’IGF. La société affirme posséder toutes les informations et preuves nécessaires pour réfuter les éléments avancés par l’inspection. Elle considère que cette annonce de l’IGF porte préjudice à sa réputation et met en doute l’évaluation objective des travaux. SAMCRETE a d’ores et déjà annoncé son intention de fournir des informations et des preuves tangibles pour réfuter ces allégations par le biais des procédures légales appropriées. De plus, la société réitère son engagement absolu à respecter les termes du contrat signé avec le FPI et se réserve le droit de demander réparation pour tout préjudice résultant de ces accusations injustes.

Cette révélation de l’IGF soulève des inquiétudes légitimes concernant la gestion des fonds publics et la transparence dans les projets d’infrastructure. Les autorités compétentes devront enquêter de manière approfondie pour garantir que l’argent des contribuables est utilisé de manière responsable et efficace.

Manassé Kitemoko Kosi, Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.