De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneIncidents armés près...

Incidents armés près de Goma forcent le World Food Programme à suspendre les distributions

Par Manassé Kitemoko Kosi

GOMA, République Démocratique du Congo – Une situation tendue a contraint le World Food Programme (PAM) à suspendre temporairement ses opérations de distribution d’aide dans la région de Goma, à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette décision fait suite à l’éclatement de violents combats entre deux groupes armés non étatiques, situés à proximité de la ville de Goma.

Les affrontements se sont déroulés à proximité des camps de déplacés de Kanyaruchinya et Munigi, où le PAM avait entrepris une mission de secours, visant à soutenir les personnes vulnérables touchées par le conflit dans les territoires de Rutshuru et Masisi, situés dans la province du Nord-Kivu. Le PAM avait pour objectif d’apporter une aide vitale à 117 000 personnes résidant dans ces camps depuis des années.

Le Nord-Kivu, qui accueille actuellement près de 2,4 millions de personnes déplacées, est une région où l’instabilité persistante a forcé de nombreuses familles à fuir leurs foyers. Ces déplacés internes dépendent souvent de l’aide humanitaire pour leur survie, et le PAM s’efforce de répondre à leurs besoins fondamentaux, notamment en matière de sécurité alimentaire.

Le conflit dans la région a exacerbé les besoins humanitaires, car de nombreuses familles se retrouvent démunies et vulnérables. Les combats récents ont entraîné une interruption des opérations du PAM, laissant des milliers de personnes sans accès à la nourriture et aux ressources essentielles.

Le représentant du PAM en RDC, John Matogo, a exprimé sa préoccupation quant à la situation actuelle. Il a déclaré : « Nous sommes profondément préoccupés par l’impact de ces affrontements sur les populations vulnérables que nous sommes censés aider. La sécurité de notre personnel et des bénéficiaires est notre priorité absolue, c’est pourquoi nous avons dû suspendre temporairement nos opérations dans la région.« 

Le PAM surveille de près l’évolution de la situation et travaille en étroite collaboration avec les autorités locales pour garantir que l’aide humanitaire puisse être reprise dès que possible, dès que les conditions de sécurité le permettront.

La suspension des opérations du PAM souligne la précarité de la situation dans la région du Nord-Kivu, où la stabilité demeure fragile. La communauté internationale continue de surveiller de près la situation en RDC, espérant que des solutions durables pourront être trouvées pour mettre fin à la violence et au déplacement massif de population.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.