AccueilA la UneIncidents armés près...

Incidents armés près de Goma forcent le World Food Programme à suspendre les distributions

Par Manassé Kitemoko Kosi

GOMA, République Démocratique du Congo – Une situation tendue a contraint le World Food Programme (PAM) à suspendre temporairement ses opérations de distribution d’aide dans la région de Goma, à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette décision fait suite à l’éclatement de violents combats entre deux groupes armés non étatiques, situés à proximité de la ville de Goma.

Les affrontements se sont déroulés à proximité des camps de déplacés de Kanyaruchinya et Munigi, où le PAM avait entrepris une mission de secours, visant à soutenir les personnes vulnérables touchées par le conflit dans les territoires de Rutshuru et Masisi, situés dans la province du Nord-Kivu. Le PAM avait pour objectif d’apporter une aide vitale à 117 000 personnes résidant dans ces camps depuis des années.

Le Nord-Kivu, qui accueille actuellement près de 2,4 millions de personnes déplacées, est une région où l’instabilité persistante a forcé de nombreuses familles à fuir leurs foyers. Ces déplacés internes dépendent souvent de l’aide humanitaire pour leur survie, et le PAM s’efforce de répondre à leurs besoins fondamentaux, notamment en matière de sécurité alimentaire.

Le conflit dans la région a exacerbé les besoins humanitaires, car de nombreuses familles se retrouvent démunies et vulnérables. Les combats récents ont entraîné une interruption des opérations du PAM, laissant des milliers de personnes sans accès à la nourriture et aux ressources essentielles.

Le représentant du PAM en RDC, John Matogo, a exprimé sa préoccupation quant à la situation actuelle. Il a déclaré : « Nous sommes profondément préoccupés par l’impact de ces affrontements sur les populations vulnérables que nous sommes censés aider. La sécurité de notre personnel et des bénéficiaires est notre priorité absolue, c’est pourquoi nous avons dû suspendre temporairement nos opérations dans la région.« 

Le PAM surveille de près l’évolution de la situation et travaille en étroite collaboration avec les autorités locales pour garantir que l’aide humanitaire puisse être reprise dès que possible, dès que les conditions de sécurité le permettront.

La suspension des opérations du PAM souligne la précarité de la situation dans la région du Nord-Kivu, où la stabilité demeure fragile. La communauté internationale continue de surveiller de près la situation en RDC, espérant que des solutions durables pourront être trouvées pour mettre fin à la violence et au déplacement massif de population.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...