De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneGestion financière des...

Gestion financière des Jeux de la francophonie : Le CNJF rejette les accusations du Ministre des finances

Kinshasa, le 30 octobre 2023 – La controverse continue de s’enraciner autour du financement des IXes Jeux de la Francophonie, suscitant une réaction ferme de la direction du Comité National des Jeux de la Francophonie (CNJF) en République Démocratique du Congo. Cette réaction fait suite aux déclarations récentes du Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Le CNJF, organe en charge de l’organisation de ces jeux d’envergure internationale, a exprimé sa profonde surprise et son étonnement face aux affirmations du Ministre des Finances, qui est non seulement membre du CNJF, mais également son vice-président.

Dans un souci de clarification, la direction du CNJF a tenu à rappeler les faits suivants :

Budget Défini et Approuvé

Le budget destiné à l’organisation des IXes Jeux de la Francophonie avait été minutieusement élaboré en collaboration avec le Comité International des Jeux de la Francophonie. Ce budget, fixé à 66,9 millions d’euros, avait été approuvé par le Gouvernement congolais via le Comité de pilotage des Jeux, en présence du Ministre des Finances, et avait également obtenu l’aval du Conseil Permanent de la Francophonie.

Déblocage Partiel des Fonds

Cependant, il est essentiel de souligner qu’à ce jour, le Ministère des Finances n’a pas encore débloqué l’intégralité de ce montant, ce qui a engendré des retards dans le paiement de certaines créances.

Le CNJF tient à préciser que la gestion des dépenses a été étroitement suivie par la Brigade financière de l’Inspection Générale des Finances (IGF), qui a été affectée au CNJF depuis le 24 janvier 2022. Un rapport à ce sujet a été rendu lors d’une communication conjointe par l’Inspecteur général des finances, chef des services, Jules ALINGETE, et le Directeur national des Jeux de la Francophonie, Isidore KWANDJA.

Distinction Entre Budgets

La confusion qui entoure cette controverse provient du fait que le Ministre des Finances a amalgamé les fonds destinés à l’organisation des Jeux et ceux alloués au Ministère des Infrastructures, Travaux Publics (ITP) pour la construction des infrastructures nécessaires. Le CNJF rappelle que la gestion de ce dernier volet du budget ne relève pas de sa compétence, mais plutôt de la responsabilité des Ministères des ITP et des Finances, qui sont chargés de la construction, de la réhabilitation et de l’aménagement des infrastructures nécessaires à l’événement.

Ces deux ministères sont en mesure d’expliquer de manière plus détaillée l’affectation des 324 millions de dollars que le Ministre Kazadi aurait déboursés pour les infrastructures.

Attente de la Mise à Disposition des Fonds

En conclusion, la direction du CNJF demeure dans l’attente de la mise à disposition des fonds nécessaires par le Ministère des Finances pour régler les arriérés de son personnel et les créances des différents prestataires qui ont contribué au succès des IXes Jeux de la Francophonie.

Ces événements surviennent de manière étonnante alors qu’une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie, dirigée par le Directeur du Comité International des Jeux de la Francophonie, se trouve à Kinshasa avec des experts pour effectuer la reddition des comptes du CNJF, une étape logique après la tenue des jeux à Kinshasa.

Manassé Kitemoko Kosi, pour Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.