AccueilA la UneGestion financière des...

Gestion financière des Jeux de la francophonie : Le CNJF rejette les accusations du Ministre des finances

Kinshasa, le 30 octobre 2023 – La controverse continue de s’enraciner autour du financement des IXes Jeux de la Francophonie, suscitant une réaction ferme de la direction du Comité National des Jeux de la Francophonie (CNJF) en République Démocratique du Congo. Cette réaction fait suite aux déclarations récentes du Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Le CNJF, organe en charge de l’organisation de ces jeux d’envergure internationale, a exprimé sa profonde surprise et son étonnement face aux affirmations du Ministre des Finances, qui est non seulement membre du CNJF, mais également son vice-président.

Dans un souci de clarification, la direction du CNJF a tenu à rappeler les faits suivants :

Budget Défini et Approuvé

Le budget destiné à l’organisation des IXes Jeux de la Francophonie avait été minutieusement élaboré en collaboration avec le Comité International des Jeux de la Francophonie. Ce budget, fixé à 66,9 millions d’euros, avait été approuvé par le Gouvernement congolais via le Comité de pilotage des Jeux, en présence du Ministre des Finances, et avait également obtenu l’aval du Conseil Permanent de la Francophonie.

Déblocage Partiel des Fonds

Cependant, il est essentiel de souligner qu’à ce jour, le Ministère des Finances n’a pas encore débloqué l’intégralité de ce montant, ce qui a engendré des retards dans le paiement de certaines créances.

Le CNJF tient à préciser que la gestion des dépenses a été étroitement suivie par la Brigade financière de l’Inspection Générale des Finances (IGF), qui a été affectée au CNJF depuis le 24 janvier 2022. Un rapport à ce sujet a été rendu lors d’une communication conjointe par l’Inspecteur général des finances, chef des services, Jules ALINGETE, et le Directeur national des Jeux de la Francophonie, Isidore KWANDJA.

Distinction Entre Budgets

La confusion qui entoure cette controverse provient du fait que le Ministre des Finances a amalgamé les fonds destinés à l’organisation des Jeux et ceux alloués au Ministère des Infrastructures, Travaux Publics (ITP) pour la construction des infrastructures nécessaires. Le CNJF rappelle que la gestion de ce dernier volet du budget ne relève pas de sa compétence, mais plutôt de la responsabilité des Ministères des ITP et des Finances, qui sont chargés de la construction, de la réhabilitation et de l’aménagement des infrastructures nécessaires à l’événement.

Ces deux ministères sont en mesure d’expliquer de manière plus détaillée l’affectation des 324 millions de dollars que le Ministre Kazadi aurait déboursés pour les infrastructures.

Attente de la Mise à Disposition des Fonds

En conclusion, la direction du CNJF demeure dans l’attente de la mise à disposition des fonds nécessaires par le Ministère des Finances pour régler les arriérés de son personnel et les créances des différents prestataires qui ont contribué au succès des IXes Jeux de la Francophonie.

Ces événements surviennent de manière étonnante alors qu’une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie, dirigée par le Directeur du Comité International des Jeux de la Francophonie, se trouve à Kinshasa avec des experts pour effectuer la reddition des comptes du CNJF, une étape logique après la tenue des jeux à Kinshasa.

Manassé Kitemoko Kosi, pour Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...