AccueilA la UneLutte contre le...

Lutte contre le cancer : Appel du Médecin-Directeur du centre Nganda à la prévention précoce

Par Manassé Kitemoko Kosi

Le mois d’octobre, communément connu sous le nom d' »Octobre Rose » dans la lutte contre le cancer du sein, a été marqué par une initiative significative au Centre Hospitalier Nganda. Du 29 au 30 octobre, le Centre Nganda a organisé un week-end de sensibilisation intitulé « Nganda Kill Cancer Week-end« . Au cœur de cet événement, la sensibilisation et l’importance de la prévention précoce dans la lutte contre le cancer ont été mises en avant.

Lors de la première journée de cet événement, une journée scientifique a été orchestrée avec pour thème « Du Diagnostic à la Prise en Charge Intégrale des Cancers du Sein et du Col de l’Utérus« . Les experts présents ont mis l’accent sur l’urgence d’une prise en charge rapide, soulignant les conséquences graves d’un diagnostic tardif. Le médecin-directeur du Centre Hospitalier Nganda, le Dr. Arnold Sulu, a insisté sur la nécessité pour la population de consulter rapidement les professionnels de la santé. Il a encouragé les patients à se rendre dans les centres affiliés au Centre National de Lutte contre le Cancer, soulignant que l’État prenait en charge une grande partie des frais liés au traitement, compte tenu du coût élevé associé à la lutte contre le cancer dans le pays.

Le Dr. Arnold Sulu a déclaré : « Depuis trois ans, grâce au Centre National de Lutte contre le Cancer (CNLC), mis en place par le ministère de la santé, nous savons où nous diriger pour lutter contre le cancer. Nous accomplissons deux tâches concrètes : le traitement et la prise en charge, dont une grande partie est prise en charge par l’État. Je tiens à le souligner, n’ayez pas peur. Consultez les professionnels de la santé, rendez-vous dans les centres affiliés au CNLC, car de nombreuses dépenses sont couvertes par l’État. Les médicaments, les traitements de chimiothérapie coûteux sont pris en charge, sachant que le coût global de la lutte contre le cancer peut atteindre jusqu’à 10 000 dollars, ce qui représente un fardeau financier considérable pour la majorité de la population. C’est pourquoi l’État prend en charge une grande partie de ces coûts.« 

L’oncologue médicale au Centre Hospitalier Nganda, le Dr. Guylaine Mopoh, a souligné que la sensibilisation constituait la première étape essentielle dans la lutte contre le cancer. Elle a déclaré : « La sensibilisation est la première étape cruciale dans la lutte contre ce fléau qu’est le cancer, en particulier le cancer du sein. Il était donc impératif pour le Centre Hospitalier Nganda de lancer cette campagne de sensibilisation lors de ce week-end dédié à la lutte contre le cancer. Malheureusement, de nombreux patients arrivent à l’hôpital à un stade avancé de la maladie en raison du manque d’information. Souvent, le cancer est associé à des croyances mystico-religieuses ou à des sorts, et la maladie n’est pas immédiatement prise en compte. »

Au cours du « Nganda Kill Cancer Week-end« , diverses activités sportives ont été organisées, ainsi que des sessions d’information sur la prévention, le traitement et les connaissances essentielles sur le cancer. Un dispositif de dépistage gratuit a également été mis en place pour encourager une prévention précoce.

Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la République Démocratique du Congo enregistre environ 50 000 nouveaux cas de cancer chaque année, avec une mortalité liée à la maladie estimée à près de 34 000 cas.

La campagne de sensibilisation menée par le Centre Hospitalier Nganda vise à réduire ces chiffres en encourageant la prévention, la détection précoce et la prise en charge rapide des patients atteints de cancer.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.