Violence persistante à Mai-Ndombe...

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au...

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda...

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux

Transformation numérique : Mokilink...

Kinshasa, le 19 février - Mokilink Services, acteur incontournable du secteur des services...
AccueilA la UneAnnulation de la...

Annulation de la mission d’observation de l’UE en RDC : réactions des kinoises

Kinshasa, le 4 décembre – L’annonce de l’annulation de la Mission d’Observation Électorale (MOE) de l’Union européenne en République démocratique du Congo (RDC), émise le 29 novembre pour des raisons techniques, a suscité des réactions variées parmi les habitantes de Kinshasa rencontrées dans les rues aujourd’hui.

La MOE de l’UE avait précisé qu’elle demeurait ouverte à observer les élections depuis Kinshasa, malgré son retrait du déploiement sur l’ensemble du territoire congolais. Cependant, cette décision a généré des inquiétudes quant à la transparence du processus électoral à l’approche du scrutin du 20 décembre.

Des Kinoises expriment leur désaccord

Sanga Judith, une vendeuse au marché de Pompage et mère de trois enfants, a exprimé son désaccord, soulignant : « Si la CENI vise un processus crédible, pourquoi agir dans l’ombre ? L’observation doit être ouverte à tous, et Kinshasa ne représente pas toute la République. »

Antoinette Mayoka, vendeuse de fruits au même marché et mère de deux enfants, estime que le retrait de la MOE de l’UE remet en question la crédibilité du processus électoral en cours : « Ce retrait prouve que le processus n’est pas transparent. Nous appelons la RDC à trouver un compromis pour permettre à l’UE d’observer les élections, sinon nous ne reconnaîtrons pas les résultats imposés. »

Divergences d’opinion

Cependant, toutes les voix ne convergent pas vers le même constat. Madeleine Mwimbu, infirmière au centre Bon Berger de Pompage, soutient la décision du gouvernement congolais : « L’UE doit se conformer à nos règles. Avec ou sans mission d’observation, les élections auront lieu sans problème. Nous ne sommes pas sous tutelle de l’UE. »

Philomene Kapita, assistante à l’UPN, souligne l’importance de protéger la souveraineté nationale : « Les élections relèvent de notre souveraineté. La MOE doit respecter nos lois pour éviter toute ingérence étrangère. Les élections du 20 décembre seront transparentes, avec ou sans l’UE. »

Réponse du gouvernement congolais

Le gouvernement congolais a qualifié la décision de l’UE d' »unilatérale » tout en se montrant ouvert à des propositions d’autres missions d’observation respectant les lois du pays.

En parallèle, plusieurs autres missions d’observation, dont Regard Citoyen, la MOE CENCO-ECC, la CEEAC, la SADC, et l’Union africaine, prévoient de déployer des observateurs sur le terrain, soulignant l’importance d’une surveillance impartiale du processus électoral.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Violence persistante à Mai-Ndombe : Un agriculteur victime des miliciens Mobondo à Kwamouth

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au Nord-Kivu : Appel pressant d’Amnesty International à la protection des civils

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda s’allient pour favoriser des chaînes de valeur durables

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux