Violence persistante à Mai-Ndombe...

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au...

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda...

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux

Transformation numérique : Mokilink...

Kinshasa, le 19 février - Mokilink Services, acteur incontournable du secteur des services...
AccueilA la UneDémystification : Pas...

Démystification : Pas de désistement de Moïse Katumbi en faveur de Denis Mukwege, Sango ya bomoko démêle le faux du vrai

Le programme Sango ya bomoko s’emploie à éclaircir les situations entourant les informations trompeuses et les discours de haine en cette période électorale. Une alerte récente mentionne que « Moïse Katumbi se désiste en faveur de Denis Mukwege », mais selon nos investigations, cette affirmation est erronée.

Faux désistement : Katumbi reste dans la course

Contrairement à ce qui a été avancé, Moïse Katumbi n’a pas retiré sa candidature en faveur de Denis Mukwege. La réalité est que Delly Sesanga, ancien ministre du plan et président de Envol, a récemment rejoint la candidature de Katumbi. Avant lui, l’ex-Premier ministre Matata Ponyo, Seth Kikuni et Franck Diongo ont également apporté leur soutien à Katumbi, portant à quatre le nombre de candidats à la présidentielle qui le supportent désormais.

Réactions de Mukwege : Katumbi aurait dû consulter

Denis Mukwege, candidat présidentiel, a réagi dans un article publié le 29 novembre dernier sur ACTUALITE.CD, soulignant qu’il jugeait incorrecte la main tendue de Moïse Katumbi. Selon Mukwege, il n’y a pas eu de discussions entre les candidats de l’opposition pour la désignation d’un candidat commun.

Cette divergence de points de vue soulève des interrogations sur la coordination au sein de l’opposition et met en lumière les défis qui subsistent dans l’établissement d’une plateforme unifiée.

En somme, les allégations d’un retrait de Moïse Katumbi en faveur de Denis Mukwege sont infondées, mettant en évidence la complexité des alliances au sein de l’opposition politique en cette période électorale tendue.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Violence persistante à Mai-Ndombe : Un agriculteur victime des miliciens Mobondo à Kwamouth

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au Nord-Kivu : Appel pressant d’Amnesty International à la protection des civils

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda s’allient pour favoriser des chaînes de valeur durables

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux