AccueilA la UneL'opposition congolaise unie...

L’opposition congolaise unie dans une marche réclamant la réorganisation électorale

Kinshasa, RD Congo – Mercredi, le 27 décembre 2023

Martin Fayulu, Leader de l’opposition, appelle à l’unité pour contester les élections de décembre

Aujourd’hui, l’opposition congolaise, dirigée par Martin Fayulu, se mobilise dans une marche pacifique à Kinshasa, exigeant l’annulation et la refonte des élections générales du 20 décembre dernier. Fayulu, accompagné de figures notables telles que Denis Mukwege, Théodore Ngoy, et d’autres candidats présidentiels, a exprimé sa volonté de fédérer les forces de l’opposition, y compris le camp de Moïse Katumbi, initialement revendicateur de la victoire présidentielle.

Dans une interview exclusive accordée à ACTUALITE.CD lundi dernier, Martin Fayulu a déclaré : « Tous, nous demandons que ces élections soient réorganisées. Nous sommes prêts à unir nos forces. Si les gens sont d’accord, nous sommes là et nous les accueillerons à bras ouverts.« 

Fayulu a regretté le manque de coordination entre les partis de l’opposition, soulignant que la démarche de Kinshasa pourrait être répliquée dans tout le pays. « Ce que nous prévoyons le 27 décembre ici à Kinshasa, nous pourrions le dupliquer partout à travers le pays. Les uns pourraient le faire à Lubumbashi, les autres à Goma, et ainsi de suite, » a-t-il indiqué.

Malgré les appels à la retenue, notamment du cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, dans son message de Noël 2023, la marche se poursuit. Fayulu a assuré que rien n’entravera le mouvement, affirmant : « Que nous soyons empêchés ou pas, nous marcherons. C’est le peuple congolais qui veut marcher. C’est lui qui veut appliquer l’article 64 de la constitution. »

Hervé Diakese, porte-parole d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, a exprimé son soutien à l’initiative du camp Fayulu lors d’une interview avec ACTUALITE.CD dimanche dernier.

Appels à la retenue et à la prudence

Cependant, alors que la tension monte, des appels à la retenue se font entendre. Le cardinal Ambongo a appelé la population à la prudence et à attendre les rapports des missions d’observation électorale pour évaluer la crédibilité des élections.

Dans un communiqué émis le même lundi, la Commission économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) a appelé toutes les parties prenantes à éviter la violence et à recourir aux voies légales en cas de contestation des résultats publiés par la Céni.

En dépit de ces appels à la retenue, la détermination de l’opposition reste palpable, signe d’une situation politique tendue en République démocratique du Congo.


Par Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).