De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneEnquête en cours...

Enquête en cours sur le décès de l’expert informatique de la mission électorale de l’UE en RDC

Kinshasa, le 26 décembre 2023 – Une enquête minutieuse est actuellement en cours en République Démocratique du Congo pour élucider les circonstances entourant le décès tragique d’un expert informatique belge, membre de la mission d’experts électoraux déployée par l’Union Européenne. L’annonce a été faite lors d’un briefing presse à Kinshasa par le Vice-Premier Ministre, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, et des Affaires Coutumières, Peter Kazadi, en compagnie de son collègue, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Selon les informations officielles, l’expert informatique, qui occupait le poste de responsable au sein de la mission d’observation électorale de l’UE, aurait tragiquement mis fin à ses jours en se jetant du 4e étage. Les autorités congolaises se penchent actuellement sur les détails de cet incident, cherchant à comprendre les raisons qui ont pu conduire à un tel geste.

« Il s’agit d’un responsable informatique de la mission d’observation électorale de l’Union Européenne qui s’est apparemment jeté du 4e étage, entraînant son décès. Les enquêtes sont en cours pour déterminer les circonstances de sa mort. Je ne peux en dire plus pour le moment, » a déclaré brièvement Peter Kazadi, évitant d’approfondir davantage sur la question.

L’expert décédé faisait partie intégrante de l’équipe de soutien aux huit experts spécialisés dans des domaines variés tels que l’électorat, le politique, le juridique, les droits de l’homme, le genre, les minorités, les médias et les réseaux sociaux. Son rôle au sein de cette mission stratégique souligne l’importance cruciale des compétences informatiques dans l’évaluation des processus électoraux modernes.

Initialement prévue pour observer les élections générales du 20 décembre 2023, la mission électorale de l’UE a été réduite et transformée en une mission d’experts électoraux à la suite de discussions avec les autorités congolaises. Ces experts se concentrent actuellement sur l’analyse du processus électoral depuis la capitale congolaise, Kinshasa.

La mission restreinte, composée de huit experts, s’est donné pour mission de réaliser une analyse technique approfondie du processus électoral dans son ensemble. Ils évalueront le processus conformément aux engagements internationaux, régionaux et nationaux relatifs à la conduite d’élections démocratiques auxquels la RDC a souscrit. Un rapport formel, comprenant leurs constats, conclusions et éventuelles recommandations, sera remis aux autorités nationales à la fin de leur mission.

L’enquête en cours soulève des interrogations quant à la pression et aux défis auxquels peuvent être confrontés les membres de ces missions spécialisées. Les autorités congolaises, en collaboration avec les représentants de l’UE, cherchent à assurer une transparence totale dans cette enquête, tout en respectant les procédures légales en vigueur.

Par Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.