AccueilA la UneAlerte à Lubumbashi...

Alerte à Lubumbashi : Mgr Fulgence Muteba sonne l’alarme face aux menaces sur l’église catholique

LUBUMBASHI, Haut-Katanga – Dans un communiqué diffusé ce jeudi, Monseigneur Fulgence Muteba Mugalu, archevêque Métropolitain de Lubumbashi et Administrateur apostolique de Kamina, a alerté sur des menaces de vandalisme ciblant les infrastructures de l’Église catholique, ainsi que sur des risques d’agression envers les fidèles. Cette dénonciation intervient suite à la diffusion d’un message sur les réseaux sociaux évoquant ces menaces, incitant le prélat à solliciter l’intervention des autorités compétentes pour garantir la sécurité des édifices catholiques et de ses membres.

Appel à la sécurité et à la prudence

Mgr Fulgence Muteba a vivement condamné ces menaces, affirmant dans sa déclaration : « C’est avec regret que nous avons suivi le message qui circule dans les réseaux sociaux, menaçant de vandaliser les infrastructures de l’Église catholique et même d’agresser ses fidèles. Je condamne fermement ce genre de comportement et demande aux autorités de prendre des dispositions conséquentes en vue de sécuriser les personnes consacrées et les biens de l’Église catholique. »

Il a également appelé le personnel ecclésiastique à la prudence, soulignant la nécessité d’une vigilance accrue pendant cette période d’incertitude nationale : « Par ailleurs, j’invite tout le personnel ecclésiastique à la prudence et à la vigilance durant ce temps d’incertitude que traverse notre pays. Il nous revient également de dénoncer tout acte d’attaque ou de vandalisme constaté dans nos institutions respectives. »

Tentative d’enlèvement précédente

Cette dénonciation survient après une tentative d’enlèvement antérieure dont Mgr Fulgence Muteba avait été la cible. Dans un communiqué datant du samedi 25 février 2023, l’archevêque avait révélé qu’un convoi de militaires lourdement armés s’était introduit à sa résidence, laissant entrevoir une menace sérieuse.

L’archidiocèse de Lubumbashi avait qualifié cet incident d’enlèvement raté, suscitant des réactions condamnatoires et des interrogations sur les motivations derrière cette intrusion. La garde républicaine avait remis en cause toute intention de nuire au chef de l’Église catholique.

Contexte politique tendu

La ville de Lubumbashi, située dans le Sud-Est du pays, fait face à une période de turbulences politiques, marquée par une présence renforcée des forces armées et de la police. Le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur et sécurité, Peter Kazadi Kankonde, a assuré que des mesures de sécurité ont été activées pour la période électorale dans la région du Katanga, considérée comme un bastion de l’opposant Moïse Katumbi. Celui-ci avait appelé à l’annulation des élections du 20 décembre dernier, suscitant des tensions.

Appel à l’unité et au dialogue

Face à ce contexte tendu, le VPM Kazadi a appelé à l’unité et au dialogue, soulignant la nécessité pour l’autorité provinciale d’intensifier les rencontres avec la société et de promouvoir le vivre-ensemble à Kolwezi.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...