AccueilA la UneNoel Tshiani rêve...

Noel Tshiani rêve de voir Deo Kasongo à la tête de la ville de Kinshasa

Le paysage politique de Kinshasa connaît un nouveau chapitre marqué par des aspirations de changement, alors que plusieurs figures émergentes cherchent à insuffler une nouvelle dynamique à la gestion de cette métropole abritant près de 15 millions d’âmes.

Le 26 décembre dernier, le Vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur a publiquement admis les lacunes de la gestion actuelle de la ville, exprimant l’espoir que de nouveaux leaders seront à la hauteur des attentes.

Un acteur majeur de cette dynamique est Deo Kasongo, qui, le même jour, a vertement critiqué la gestion de Gentiny Ngobila, l’actuel maire de Kinshasa, sur sont compte X (twitter), et ce, comme un geste symbolique.

« Ils avaient promis de faire mieux que nous, mais la ville de Kinshasa n’a pas changé (…) Alors doit-on continuer à les regarder nous proposer des choix dont nous savons que rien de bon n’en sortira pour les prochaines 5 années ? »,

a questionné cet entrepreneur à succès.

Les spéculations vont bon train quant aux intentions de Deo Kasongo de briguer à nouveau le gouvernorat. Noël Tshiani, ancien candidat à la présidence devenu fervent soutien de Félix Tshisekedi, est convaincu que des figures telles que Deo Kasongo, jeunes loups aux mains propres, pourraient apporter une amélioration significative au bénéfice des Kinois.

A ce jour, deux autres personnalités, Vidiye Tshimanga et Adam Bombole, ont déjà manifesté leur intérêt pour la succession de Ngobila. Cependant, Tshiani exhorte les élus provinciaux de Kinshasa à tirer des enseignements des erreurs du passé afin de choisir judicieusement les futurs dirigeants de la ville, après cinq années qu’il qualifie de

« décevantes et médiocres, marquées par des conflits interminables au sein et entre les dirigeants des institutions de la ville ».

Il souligne que ces conflits ont

« paralysé le fonctionnement de la ville, laissant les poubelles et l’insalubrité s’accumuler tout en favorisant la prolifération de moustiques porteurs de maladies ».

Dans cette course au leadership, l’ombre de Noël Tshiani plane, offrant un soutien indéfectible à des figures émergentes qu’il estime aptes à diriger la capitale.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.