AccueilA la UneLa CAN 2023...

La CAN 2023 augmente les enjeux : le vainqueur prêt à empoter 7 millions USD

La Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé aujourd’hui une nouvelle allocation financière substantielle pour le champion de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN), marquant une augmentation notable par rapport à l’édition précédente, remportée par le Sénégal il y a deux ans.

Une prime en hausse de 40%

Patrice Motsepe, président de la CAF, a annoncé lors d’une conférence de presse ce jeudi 4 janvier que le vainqueur de la 34e édition, qui débutera en Côte d’Ivoire le 13 janvier prochain, se verra attribuer une récompense financière significative de 7 000 000 USD. Cette augmentation de 40% par rapport à la précédente édition est une initiative majeure de la CAF pour soutenir et stimuler le développement du football sur le continent africain.

Motsepe a souligné les progrès accomplis par la CAF au cours des deux dernières années, notant que cette augmentation substantielle reflète l’engagement continu envers l’amélioration des compétitions majeures. Dans ses propos, il a déclaré, « La CAF a fait des progrès significatifs au cours des deux dernières années en augmentant la dotation de la CAN et de toutes ses autres compétitions majeures. Nous avons augmenté le prix du vainqueur de la CAN à 7 000 000 USD, ce qui représente une augmentation de 40% par rapport à la CAN précédente.« 

Un investissement pour le développement du football

Motsepe a exprimé sa conviction que cette injection financière bénéficiera au développement du football en Afrique et profitera à toutes les parties prenantes. Il a ajouté, « Je suis convaincu qu’une partie de ce montant contribuera au développement du football et profitera à toutes les parties prenantes du football, tout en aidant nos associations membres dans leur administration.« 

Répartition équitable des gains

Outre le vainqueur, les finalistes recevront également une part considérable, avec une prime de 4 000 000 USD. Les demi-finalistes ne seront pas en reste, chacun repartant avec 2 500 000 USD. Même les quarts de finalistes bénéficieront d’une récompense substantielle de 1 300 000 USD.

Cette répartition équitable des gains vise à encourager une compétition acharnée tout au long du tournoi, offrant aux équipes participantes une motivation financière pour exceller sur le terrain.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.