AccueilA la UneLa cour constitutionnelle...

La cour constitutionnelle confirme la réélection de Félix Tshisekedi avec 73,47% des voix

La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo a rendu son verdict après 24 heures de délibérations concernant les requêtes demandant l’annulation des résultats de la dernière élection présidentielle. Ce mardi 9 janvier, l’arrêt a été prononcé, confirmant ainsi les résultats proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et consacrant Félix-Antoine Tshisekedi en tant que président de la République.

Le président réélu, également à la tête de l’Union sacrée de la nation et candidat indépendant, se voit crédité de 73,47% des suffrages exprimés, soit un total de 13.058.962 voix, selon les déclarations de la Cour constitutionnelle. En outre, la Cour a pris la décision d’annuler la totalité des suffrages dans les circonscriptions de Yakoma (Nord Ubangi) et Masimanimba (Kwilu), zones où la CENI avait également annoncé l’annulation des élections législatives.

Avant cette proclamation, la Cour a examiné la recevabilité des requêtes émanant de différents candidats. La requête de Théodore Ngoy a été jugée recevable mais non fondée, tandis que celle de Monsieur Ehetshe Mpala David a été déclarée irrecevable pour défaut de qualité. Ces affaires, cherchant l’annulation des élections, avaient été prises en délibéré à l’issue de l’audience du lundi 8 janvier 2024 à la salle Marcel Lihau de la Cour de Cassation.

Contentieux électoral à la présidentielle : la requête de Ehetshe Mpala David déclarée irrecevable pour défaut de qualité

Avec la résolution des contentieux électoraux, la prochaine étape consiste en la prestation de serment du président réélu Félix Tshisekedi. Selon le calendrier de la CENI, cette cérémonie est programmée pour le 20 janvier 2024, devant les juges de la même Haute Cour, dirigée par Dieudonné Kamuleta Badibanga.

L’élection présidentielle a été marquée par des allégations d’irrégularités et de fraudes tout au long du processus électoral, couvrant les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales, ainsi que celles des conseillers municipaux qui se sont déroulées du 20 au 27 décembre 2023. Malgré ces préoccupations, les principaux candidats de l’opposition, tels que Moïse Katumbi et Martin Fayulu, ont choisi de ne pas saisir la Cour constitutionnelle, qu’ils estiment être affiliée au pouvoir en place.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...